Occlusion intestinale - Causes, symptômes et traitement

Juillet 2016

Les occlusions intestinales représentent 10 à 20% des douleurs abdominales de l'adulte et la deuxième cause d'hospitalisation en chirurgie après l'appendicite. Le point sur cette pathologie qui nécessite une hospitalisation.


Définition

Une occlusion intestinale correspond à une interruption partielle ou totale de l'activité de l'intestin, empêchant le transit normal des selles et des gaz. Ce blocage peut se produire dans l'intestin grêle ou dans le côlon.

Elle peut être due à une absence de contractions des muscles de l'intestin, souvent d'origine neurologique, une inflammation ou une infection, une douleur ou dans les suites d'une opération, à une torsion d'une partie du tube digestif ou strangulation ou encore à une obstruction de la lumière intestinale par une tumeur, une accumulation de matières ou une compression exercée par une structure extérieure.

L'occlusion intestinale exige une hospitalisation urgente, et selon son type, elle est traitée par traitement médicamenteux, endoscopique ou chirurgical. A défaut de prise en charge, elle peut donner lieu à des complications, telles que des troubles graves du métabolisme (déshydratation, troubles cardiaques, insuffisance rénale...) ; une perforation de l'intestin avec infection de la cavité péritonéale par les germes contenus dans le tube digestif : péritonite ; une nécrose d'une partie d'un organe digestif lors d'une strangulation de durée trop longue ou un état de choc.

Occlusion intestinale fonctionnelle

L'iléus paralytique provoque une occlusion intestinale dont l'origine est une anomalie fonctionnelle empêchant les intestins de réguler le transit. Il survient le plus souvent après un acte chirurgical de l'intestin. Une appendicite, une péritonite ou une pancréatite peuvent en être la cause.

Occlusion intestinale post-opératoire

Une occlusion peut survenir après une intervention chirurgicale intrrapéritonéale. C'est une occlusion de type mécanique. Elle peut survenir quelques jours après l'intervention ou des mois ou des années, provoquée par des adhérences intestinales.

Sub-occlusion intestinale

Une sub-occlusion intestinale est une obstruction partielle des intestins. Elle se traduit par un arrêt de la progression des matières fécales (et des gaz) et des douleurs abdominales qui s'accompagnent généralement de nausées et de vomissements. La sub-occlusion intestinale peut être une complication de la maladie de Crohn. Quelle qu'en soit la cause, une sub-occlusion intestinale doit être surveillée de près car elle peut à la longue se transformer en occlusion intestinale qui est une urgence médicale.

Causes

Les causes d'une occlusion peuvent être mécaniques ou fonctionnelles. Une hernie, une tumeur, ou des adhérences intestinales peuvent bloquer le transit intestinal et provoquer une occlusion. Les adhérences intestinales survenant le plus souvent après une intervention chirurgicale, sont les principales causes d'une occlusion survenant au niveau de l'intestin grêle. Hernies et tumeurs représentent également des causes fréquentes sont aussi des causes relativement fréquentes d'obstruction mécanique de l'intestin grêle. Les causes de l'obstruction intestinale survenant au niveau du côlon sont essentiellement les tumeurs ou des diverticules.

Symptômes

Les principaux symptômes de l'occlusion intestinale aiguë sont les douleurs abdominales, une augmentation du volume de l'abdomen appelé météorisme abdominal, un arrêt des selles et des gaz ainsi que des vomissements. Lors d'une occlusion du colon, une constipation peut également survenir.

Suivant l'ordre dans lequel apparaissent les symptômes, l'origine touchant soit l'intestin grêle soit le côlon peut être orientée.

Diagnostic

L'examen clinique avec la pratique d'une palpation abdominale puis un toucher rectal, laissent en général rapidement la place à des examens complémentaires tels que :
  • l'ASP (Abdomen sans préparation) qui n'est autre qu'une radiologie du ventre de type standard permettant de voir des zones appelées niveaux hydro-aériques dont les caractéristiques seront plutôt en faveur d'une origine colique ou grêlique.
  • le scanner abdominal pour localiser plus précisément l'obstacle et déterminer son type ;
  • le prélèvement sanguin pour rechercher d'éventuels signes de gravité en présence desquels le malade sera dirigé vers la réanimation.

Traitement

Le traitement dépend de :
  • l'origine de l'occlusion intestinale ;
  • la localisation ;
  • la gravité.

L'occlusion par strangulation nécessite généralement une prise en charge en urgence pour enlever la torsion. Dans le cas des obstacles, suivant s'ils atteignent la paroi ou le conduit digestif en lui-même, une prise en charge chirurgicale, médicale ou par un lavement, peut être réalisée.

Complications

Une occlusion intestinale qui n'est pas prise en charge en urgence peut provoquer un décès. Une perforation de l'intestin peut également survenir et provoquer une péritonite et provoquer la mort.

Sources :
Société nationale française de gastro-entérologie

A voir également :

Publi-information
Publi-information
Ce document intitulé « Occlusion intestinale - Causes, symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.