Rupture d'anévrisme

Mars 2017

L'anévrisme se définit comme une dilatation anormale de la paroi d'une artère. Cette fragilité artérielle peut être congénitale ou accentuée par de nombreux facteurs de risques. Dans tous les cas, cette petite poche formée par la pression artérielle peut se rompre à tout moment. C'est ce que l'on appelle la rupture d'anévrisme. Lorsqu'elle n'entraîne pas la mort du patient, cette pathologie grave engendre souvent de très lourdes séquelles. Quels sont les différents types d'anévrisme ? Comment les traiter ?


Définition

Un anévrisme est une dilatation permanente localisée, segmentaire, avec perte du parallélisme des bords, d'une artère dont le diamètre est augmenté d'au moins 50% par rapport à son diamètre normal (source : SFMV). Le risque de rupture de cet anévrisme est d'autant plus important que l'anévrisme est volumineux. L'anévrisme de l'aorte abdominal ne provoque aucune manifestation et reste silencieux jusqu'à sa rupture qui peut entrainer un décès en quelques heures.

Qu'ils revêtent la forme d'une poche ou d'un élargissement artériel, les anévrismes peuvent se produire sur tous les trajets des différentes artères. Ainsi, on compte trois principaux types d'anévrisme susceptibles de se rompre. Les anévrismes cérébraux : sont les anévrismes les plus fréquents. Généralement localisés à la base du cerveau, ils provoquent une hémorragie intracrânienne lors d'une rupture. Les anévrismes aortiques : l'aorte représente la plus grosse artère qui part du muscle cardiaque pour descendre le long de la colonne vertébrale. Les anévrismes cardiaques, fréquemment situé au niveau du ventricule gauche. Ce type d'anévrisme se forme souvent à la suite d'un infarctus du myocarde.

Conséquences

La rupture d'anévrisme est une cause fréquente de mortalité chez l'adulte de plus de 65 ans. L'aorte abdominale se situe au niveau de l'abdomen. En cas d'anévrisme, le sang circule moins bien entrainant une augmentation de la pression sanguine qui peut alors provoquer la rupture de l'anévrisme. Le risque de rupture d'anévrisme de l'aorte abdominale est important lorsque l'anévrysme est supèrieur à 50 mm.

Vidéo


Dépistage

Le dépistage de l'anévrisme de l'aorte abdominale à l'aide de l'échographie permet de repérer de petits anévrismes avant qu'ils ne deviennent plus volumineux et se rompent. Un traitement permettra d'éviter l'évolution vers un anévrisme plus volumineux.

Facteurs de risque

  • Les personnes âgées de plus de 60 ans.
  • Les hommes, 5 à 10 fois plus touchés.
  • Les fumeurs : Un long passé de tabagisme actif multiplie par 6 à 7 le risque de développer un anévrisme.
  • Les personnes ayant des antécédents familiaux d'anévrisme de l'aorte : père, mère, frères et soeurs.
  • Antécédents d'hypertension artérielle.

Dépistage des personnes à risque

Une échographie permet de dépister, de suivre l'évolution d'un anévrisme et de prendre la décision d'intervenir chirurgicalement. La société française de médecine vasculaire, SFMV, conseille un dépistage systématique chez les personnes présentant un ou plusieurs facteurs de risque surtout chez tous les hommes de plus de 60 ans, chez les fumeurs, les personnes présentant une hypertension artérielle et celles qui ont des antécédents familiaux d'anévrisme de l'aorte.

Découverte d'un petit anévrisme

Un suivi échographique est nécessaire car les anévrismes de l'aorte évoluent réguliérement :
  • Un diamètre de l'aorte compris entre 30 et 39 mm nécessite une échographie annuelle ou tous les 2 à 3 ans.
  • Un diamètre de l'aorte compris entre 39 et 45 mm nécessite une échographie annuelle.
  • Un diamètre de l'aorte compris entre 45 et 50 mm nécessite une échographie tous les 6 mois.

Découverte d'un anévrisme volumineux

Un anévrisme dont le diamètre est supérieur ou égal à 50 mm de diamètre. Un geste chirurgical sera alors envisagé. Peuvent être proposés un remplacement de la partie de l'aorte atteinte à l'aide d'une prothèse ou une mise en place d'une endoprothèse par la voie fémorale.

Traitement

Le principal traitement est celui qui vise à empêcher qu'un anévrisme ne se rompe. Le risque de rupture est évalué en fonction de son emplacement ainsi que de son diamètre. Certains d'entre eux ne peuvent, hélas, pas faire l'objet d'un traitement curatif à cause d'une localisation trop dangereuse pour faire l'objet d'une intervention. En effet, le traitement chirurgical, avec le traitement par cathétérisme endovasculaire, fait partie des principales alternatives préventives. À titre d'exemple, l'intervention chirurgicale sur un anévrisme aortique a pour objectif de remplacer la section de l'artère endommagée par une prothèse tubulaire. La méthode endovasculaire, elle, permet l'introduction d'une prothèse à l'intérieur de l'artère à l'aide d'un tube en plastique souple, appelé cathéter de pose.

Prévention

Il est indispensable de corriger les facteurs de risques cardio vasculaires lorsqu'un anévrisme a été dépisté, ceci afin de diminuer le risque de rupture.

En savoir plus

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Rupture d'anévrisme » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.