Le zona

Février 2017

Le zona se manifeste par des éruptions cutanées qui apparaissent généralement sur le thorax mais qu'il est possible de retrouver sur le visage et sur le corps. Le zona est directement lié à la réactivation du virus de la varicelle. Seules les personnes ayant souffert de cette pathologie peuvent être touchées par un zona. Après la guérison de la varicelle, le virus ne disparaît pas totalement et s'installe dans des ganglions, situés à la racine des nerfs. Des années plus tard, le virus peut se réactiver, se multiplier et se déplacer dans l'ensemble du corps le long des fibres et provoquer les manifestations du zona.


Définition

Le zona est une pathologie due au réveil du virus responsable de la varicelle, le VZV. Une fois contracté, le virus de la varicelle reste latent dans les ganglions nerveux à vie. Sa réactivation peut survenir essentiellement chez la personne âgée ou au cours d'une diminution des défenses de l'organisme, et entraîner un zona.

Causes

9 adultes sur 10 dans le monde ont déjà contracté le virus de la varicelle et sont donc porteurs (sains) du virus VZV (varicelle zona). Parmi ces personnes, près de 20% d'entre eux seront touchés un jour par le zona. Il est possible que les adultes ayant contracté le virus de la varicelle et ayant été en contacts avec des enfants touchés par la varicelle développent une protection contre le zona. Selon toutes vraisemblance, les scientifiques tendent à penser qu'une nouvelle exposition au virus pourrait renforcer le système immunitaire et empêcher un réveil du virus VZV.

Symptômes

Avant l'éruption cutanée, les symptômes du zona sont les douleurs, les picotements, la sensation de brûlure, une légère fièvre et des manifestations gastro-intestinales. Apparaissent ensuite les éruptions cutanées. Il s'agit de petites vésicules localisées sur le trajet d'un nerf sensitif. Après quelques jours, les vésicules sèchent et forment des croûtes qui finissent par tomber. Ce cycle peut durer entre 2 et 4 semaines.

La localisation des vésicules est en rapport avec une zone sensitive d'un nerf et certaines atteintes sont plus fréquentes comme le zona ophtalmique au niveau du visage, ou le zona intercostal au niveau du thorax.

Zona facial

Le zona apparaît souvent au niveau du visage. Classiquement, il s'agit d'un zona ophtalmique qui apparait d'un seul côté du visage, sur le front, autour de l’œil et sur la racine du nez. Il correspond à l'atteinte d'une branche du nerf trijumeau responsable de la sensibilité de la face, le nerf ophtalmique. La prise en charge doit être précoce en raison des douleurs importantes qu'il génère et de l'évolution possible vers des complications, notamment oculaires. Dans les deux types de zona atteignant le visage, les symptômes communs sont l'apparition de vésicules, lésions cutanées contenant comme du liquide, sur un fond de peau rouge, qui évoluent en croûtes puis tombent au bout de quelques jours ainsi que l'apparition de douleurs d'un seul côté du visage, à type de brûlures ou parfois de décharges électriques.

Zona intercostal

Dans sa forme fréquente qualifiée d'intercostale, c'est un nerf situé au niveau de la colonne vertébrale qui est concerné par la réactivation, ce qui provoque l'apparition des symptômes dans la zone innervée par le nerf atteint, d'un seul côté du tronc : on parle d'une éruption en hémi-ceinture.

Zona interne

Le zona est une maladie due à la réactivation du virus VZV responsable initialement d'une varicelle. A distance de cette infection, le virus qui a pu se loger au sein d'un (ou parfois plusieurs) ganglion nerveux. Lors de la réactivation, une éruption cutanée associée à des douleurs intenses apparait sur le trajet d'innervation du ganglion. Le zona est très majoritairement cutané, parfois il est ophtalmique ou otitique. Cependant, en cas d'immunodéficience, le virus peut se propager et coloniser des organes internes ce qui entraîne un risque de décès de 10%.

Zona ophtalmique

Le zona ophtalmique représente entre 10% et 20% des cas. Il touche surtout les personnes âgées dont le système immunitaire est défaillant (immunodéprimés). La maladie se manifeste par des douleurs vives sur un côté du visage suivies d'une éruption cutanée et de brûlures. Il faut consulter son médecin et commencer un traitement médicamenteux (aciclovir, valaciclovir) dès l'apparition des premiers symptômes.

Zona otitique

Le zona peut également être qualifié d'otitique lorsqu'il atteint le nerf appelé nerf de Wrisberg : les symptômes en sont alors une douleur d'oreille, une perte de sensibilité de la langue et parfois des vertiges ou troubles auditifs associés à une paralysie faciale.

Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Contagion

Le zona est stocké dans des ganglions nerveux après une varicelle et réapparait quand une personne a un système immunitaire affaibli. Le zona se propage par les nerfs vers la peau et les muqueuses pour créer des vésicules proches de celles de la varicelle. Elles se localisent souvent sur un seul côté du corps et sont remplies de pus. Le zona peut provoquer des douleurs chroniques, même après sa disparition. Le zona peut se transmettre par contact à toute personne non immunisée contre la varicelle.

Personnes à risque

Le zona peut apparaître lorsque l'immunité de l'organisme diminue. Certaines personnes sont donc plus concernées que d'autres par ce virus comme les personnes âgées de plus de 50 ans, les personnes immunodéprimées, celles atteintes du virus du sida, d'un cancer ou de pathologies infectieuses, ainsi que les personnes sous traitement médicamenteux (corticoïdes par exemple).

Traitement

Les traitements locaux permettent d'éviter la surinfection bactérienne des vésicules. L'utilisation d'un savon dermatologique, l'application d'antiseptiques locaux sont conseillés. Les antalgiques permettent d'atténuer les douleurs. des traitements antiviraux peuvent être prescrits chez certaines personnes mais ils doivent être pris dans les 3 premiers jours suivant l'apparition des premières lésions. Un traitement antiviral à base de valaciclovir associé à des antalgiques est généralement nécessaire. Des complications sont néanmoins possibles malgré un traitement efficace, notamment la persistance de douleurs très incommodantes, appelées algies post-zostériennes.

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde. Dernière mise à jour le 10 octobre 2016 à 17:55 par Jeff.
Ce document intitulé « Zona - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.