Cellules malpighiennes - Cellules squameuses

Septembre 2016

Les cellules malpighiennes, ou cellules squameuses, sont les cellules qui recouvrent le col de l'utérus. Lorsque ces cellules ne sont pas normales, on parle d'Atypie des Cellules Squameuses (ACS) ou d'atypie des cellules malpighiennes. Ces anomalies (ou leur absence) sont observables grâce à un frottis et peuvent évoquer un cancer du col de l'utérus.


Atypies des cellules squameuses

Dans la très grande majorité des cas, un frottis donne des résultats normaux. Il existe plusieurs sortes d'atypies des cellules squameuses, à commencer par l'ACS de signification indéterminée (1 à 2% des frottis), qui peut être une lésion de bas grade mais sans certitude. Dans ce cas, le professionnel de santé qui a réalisé le frottis (médecin généraliste, sage-femme ou gynécologue) peut demander un nouveau frottis pour vérification 6 et 12 mois plus tard. Il peut aussi réaliser un examen microscopique du col de l'utérus (on parle de Colposcopie), ou demander au laboratoire de rechercher la présence de papillomavirus sur les cellules malpighiennes (en leur absence, le risque de lésion précancéreuse est extrêmement faible). Autre type d'ASC, l'ASC H (pour haut grade), qui représente moins de 0,5% des frottis et nécessite une colposcopie pour vérification, et l'ASC LSIL (pour lésion intra-épithéliale de bas grade, en anglais). Cette dernière représente 1 à 2% des frottis et évoque la possibilité d'une infection à papillomavirus ou d'une dysplasie légère. Colposcopie, et nouveau frottis peuvent alors être prescrits.

Vidéo

Les précisions de la journaliste santé Fabienne Rigal :


Anomalies des cellules glandulaires

AGC signifie de son côté Anomalies des cellules glandulaires. Cela témoigne d'un frottis présentant des anomalies modérées ou sévères, et ne concerne que moins de 0,1% des cas. Ces lésions sont moins fréquentes et plus difficiles à mettre en évidence. Dans tous les cas, ces anomalies ne doivent pas être considérées comme un diagnostic mais seulement comme une indication nécessitant des examens complémentaires.

Conseil

Le dépistage du cancer du col de l'utérus par frottis, négligé par 40% des femmes, est très important. Il doit être réalisé tous les 3 ans dès 25 ans et jusqu'à 65 ans. Il permet d'identifier chaque année des lésions pré cancéreuses chez plus de 31 000 femmes. Alors que 3 000 nouveaux cas de cancer du col de l'utérus sont diagnostiqués chaque année en France, or on estime aujourd'hui que 90% de ces cancers, souvent de mauvais pronostics (le taux de survie avoisine les 64% à 5 ans), pourraient être évités par un dépistage régulier par frottis.

En savoir plus


A voir également :

Publi-information
Publi-information
Ce document intitulé « Cellules malpighiennes - Cellules squameuses » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.