Compléments alimentaires - Vitamines - Prudence

Décembre 2016

Les compléments alimentaires, censés être naturels, comprennent en principe des vitamines, des sels minéraux, des anti-oxydants et se présentent sous la forme de gélules, capsules, ampoules ou tisanes. Près de 20% des français consomment un ou plusieurs compléments alimentaires pour maigrir, mieux vieillir, améliorer la qualité de l'érection, bronzer plus rapidement... Ils sont vendus notamment en pharmacie mais également de plus en plus sur internet. Les consommateurs de compléments alimentaires, vendus sans ordonnance, méconnaissent les risques d'une utilisation trop importante et oublient souvent que les produits achetés peuvent se trouver dans la majorité des aliments, à condition d'en consommer.


Définition

Les compléments alimentaires comprennent principalement des vitamines, des sels minéraux, des anti-oxydants qui se présentent sous la forme de gélules, capsules, ampoules ou tisanes.

Leur but est de combler une carence induite par une alimentation déséquilibrée. En effet, une alimentation équilibrée doit fournir à l'organisme tous les nutriments nécessaires à son bon fonctionnement. Mais l'alimentation entraîne parfois des carences en calcium, fer, magnésium, vitamine D, fibres... qui peuvent être comblées par les compléments alimentaires.

15 à 20% des français consomment un ou plusieurs compléments alimentaires pour maigrir, mieux vieillir, bronzer plus rapidement...

Pourquoi prendre un complément alimentaire ?

Avant tout, il faut retenir qu'une alimentation saine et équilibrée, permet de bénéficier de tous les apports recommandés en nutriments. Les compléments alimentaires ne sont généralement pas utiles, à moins de traverser une période particulièrement fatigante ou stressante. Quoi qu'il en soit, il est important de consulter votre médecin, notamment si vous êtes enceinte ou si vous suivez un traitement médical. Certains compléments doivent être pris avec précaution.

Carences vitaminiques

Les carences en vitamines et sels minéraux sont assez rares et surviennent essentiellement dans les milieux socio défavorisés. Tous les compléments alimentaires européens sont désormais soumis à une réglementation européenne qui fixe un grand nombre d'exigences tant en matière de sécurité que d'information du consommateur.

Quel complément alimentaire choisir ?

En hiver, prendre de la vitamine C peut s'avérer très utile, surtout si vous n'êtes pas très fan des agrumes. Une cure de magnésium vous permettra de lutter contre une fatigue passagère et un complément en fer suppléera une carence éventuelle. D'autres produits boostent les défenses naturelles, notamment la propolis ou le pollen. Si vous avez mis le doigt sur un problème plus spécifique, les plantes peuvent aussi vous aider. La bardane par exemple a une action bénéfique sur la peau, les ongles et les cheveux. Envie d'éliminer après les fêtes ? Pourquoi pas essayer petite cure de piloselle ou de reine des prés. Les "superfruits", tels que l'acérola ou l'açai, sont également très à la mode. Et ce n'est pas pour rien : bourrés d'antioxydants et de vitamines, ils donnent un coup de fouet à tout moment de l'année. Avant vos vacances au soleil, vous pouvez préparer votre peau avec de la carotte et de la bourrache. Enfin, pour lutter contre l'anxiété, être plus zen et mieux dormir, le houblon, la valériane ou le tilleul peuvent être utiles.

Etude américaine

L'étude Select, Essais de prévention du cancer par le sélénium et la vitamine E, publiée dans le Journal of the American Medical Association révèle les dangers pour la santé d'une supplémentation en vitamines. Cette étude a permis de suivre depuis 2001, plus de 35.500 hommes issus de trois pays, les Etats-Unis, le Canada et Porto Rico. L'étude a mis en évidence une augmentation de 17% du risque de cancer de la prostate ont été constaté.

Enquête de l'INSERM

Une enquête publiée en fevrier 2012 dans les Archives of Internal Medicine par des chercheurs de l'Inserm révèle que la supplémentation en vitamines B et en oméga-3 chez les hommes ayant souffert de maladies cardiovasculaires n'augmente pas le risque de survenue de cancers. Quant aux femmes qui ont reçu des oméga-3, elles ont eu tendance à présenter un risque de cancer plus élevé.

Utilité

Selon de nombreux experts, comme le Professeur Serge Hersberg, professeur de nutrition à l'université de médecine Paris 13 et directeur de recherche à l'INSERM, qui pilote l'étude Nutrinet santé, la consommation de vitamines est inutile en dehors de carences vitaminiques confirmées ou chez certaines personnes à risques. Les Français ont une alimentation qui permet des apports en vitamines globalement satisfaisants.

Aucune étude scientifique ne recommande une supplémentation en vitamines, en dehors de prescriptions médicales sérieuses. Selon de nombreux experts parmi lesquels le PR serge Herberg et Le Pr Irène Margaritis, chef de l'unité d'évaluation des risques liés à la nutrition à l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire, les compléments alimentaires ne doivent être prescrites qu'en cas de déficit avéré

Effets secondaires

Les gélules de compléments alimentaires et de vitamines, consommées en trop grandes quantités sans avis médical, car vendues sans ordonnance peuvent avoir des effets secondaires.

Selon l'AFSSAPS, ces produits sont soumis à des doses journalières à ne pas dépasser. Les apports journaliers recommandés, AJR, doivent être respectés.

Aucun complément alimentaire ne remplace les vitamines contenues dans les fruits et légumes : manger une orange apporte suffisamment de vitamine c que prendre un comprimé de VIT C.
certains compléments alimentaires sont contre-indiqués avec certains médicaments. La vit C n'est pas indiquée avec les anticoagulants.

Conseils de prudence

Prendre l'avis de son médecin ou d'un spécialiste si vous consommez des compléments alimentaires pendant plusieurs mois ou années.

Ne pas acheter de produit sur internet sans avis spécialisé : de nombreux produits sont vendus sans aucun contrôle en dehors des circuits traditionnels. Se méfier des slogans de marketing très accrocheurs.

Ne pas prendre trop de vitamines ou de compléments alimentaires à la fois : certaines associations ne sont pas recommandées, comme celles de la VIT C et du fer. Ne prenez pas de compléments alimentaires sur une trop longue période ni en trop grande quantité. Respecter les apports journaliers recommandés, AJR.

Certains compléments alimentaires sont contre-indiqués avec des médicaments, comme par exemple la Vitamine E et les anticoagulants.

Vérifiez sur les étiquettes les quantités de chaque produit et leur proportion par rapport aux apports journaliers recommandés(AJR).

Selon de nombreux experts le bénéfice observé par la consommation de ces produits est équivalent à un apport supplémentaire en fruit et légumes. Il faut sensibiliser les français à manger des fruits et légumes quotidiennement selon les recommandations de PNN et ne pas prendre de compléments alimentaires sans avis. Le risque de surdosage en vitamines ou antioxydants est important chez les personnes qui n'en n'ont pas besoin : cette attitude peut provoquer le développements d'un cancer infraclinique..

Ces produits devraient être réservés à certaines indications médicales précises, notamment chez des personnes ayant un régime très restrictif ou dans la prévention de la DMLA...

Personnes nécessitant un apport de vitamine

Enfants et adolescents

Les enfants et adolescents en période de croissance peuvent présenter un risque de carence en VITD.

Femmes en âge de procréer

La carence en VIT B9, encore appelée acide folique, fréquente chez les femmes enceintes, est prévenue par la supplémentation en acide folique dès le désir de grossesse. Un traitement d'acide folique permet de diminuer les risques malformations neurologiques du fœtus. Une carence en folates ou Vitamine B9 peut provoquer un défaut de fermeture du tube neuronal du fœtus.

Personnes âgées

Les personne âgées, peuvent avoir un taux de vit D abaissé, surtout en cas de dénutrition.

Végétaliens

Les personnes ne mangeant aucun produit d'origine animale ou des produits qu'ils produisent, comme les œufs par exemple. peuvent présenter des carences vitaminiques.

Personnes suivant des régimes

Les personnes suivant un régime trop restrictif, comme au cours d'un jeûne, peuvent avoir des carences vitaminiques.

Enquête Suvimax

L'enquête SU.VI.MAX de 2004, Suppléments en VItamines et MInéraux AntioXydants. pilotée par le PR Serge Hersberg, a montré que la consommation de 5 fruits et légumes par jour permettait d'apporter suffisamment de vitamines et sels minéraux, réduisant ainsi le risque de cancers et la mortalité globale chez les hommes.

En savoir plus


A voir également :

Publi-information
Ce document intitulé « Compléments alimentaires - Vitamines - Prudence  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.