Respirianisme et jeûne – définition, précautions et risques

Décembre 2017


Le respirianisme ou inédie est une pratique alimentaire réduite à l’extrême. Les adeptes du respirianisme assurent qu’ils n’ont pas besoin de s’alimenter, ni de boire pour vivre. Le jeûne ne peut cependant pas être pratiqué par tous, ni sans un suivi médical étroit.

Définition

Le respirianisme est une forme de jeûne dont les adeptes ne consomment ni eau, ni nourriture. Il se distingue des autres formes de « régimes » stricts comme la cure détox ou le jeune hydrique.
La cure détox permet la consommation de fruits et de légumes sous forme de jus ou de soupes : l’apport calorifique est minimal mais les vitamines, sels minéraux, protides et lipides sont à privilégier. Le jeûne hydrique se définit quant à lui comme une pratique qui ne tolère que la prise d’eau, sans aucune autre nourriture.

Précautions et santé

Toute forme de régime strict nécessite un encadrement et un suivi médical. Pour débuter une période de jeûne, il est généralement conseillé de commencer par diminuer progressivement la prise de protéines, comme les œufs, la viande ou le poisson. Puis les graisses et farines pour finir par les céréales et légumineuses. Le jeûne est recommandé sur un temps court, de seulement 4 à 5 jours, avec une surveillance étroite. L’alcool et le tabac doivent également être éliminés. Des effets secondaires comme des maux de tête ou des nausées peuvent se manifester en cas de jeûne, en plus de la sensation de faim et d’éventuels troubles rénaux.
Dans le cas du respirianisme, les précautions à prendre sont accrues puisqu’il n’est pas possible de boire ni de manger. Les professionnels de santé ne sont pas favorables à cette pratique qui ne permet pas de combler les apports nutritionnels journaliers recommandés, et qui ne constitue en aucun cas un régime adapté pour perdre du poids.
Enfin, si les personnes qui pratiquent le jeûne ou une cure détox semblent se sentir mieux, il n’existe à ce jour pas d’étude scientifique démontrant les bienfaits de ces pratiques.

Contre-indications

Avant de débuter un régime strict ou une période de jeûne, il est impératif de s’adresser à son médecin traitant. Ces restrictions alimentaires sont contre-indiquées chez les populations à risque : les enfants, les personnes en état de cachexie (amaigrissement extrême), les femmes enceintes ou allaitantes, les individus ayant un IMC inférieur à 18, les personnes âgées de plus de 65 ans, et celles souffrant d’insuffisance rénale ou hépatique. Les régimes trop stricts peuvent également être déconseillés en cas de prise d’un traitement médicamenteux.La pratique sportive dans le cadre d’un régime nécessite aussi une vigilance particulière en plus de la présentation d’un certificat médical.

Pour aller plus loin

Repères nutritionnels, Institut National de Prévention et d'Éducation pour la Santé (Inpes)

À lire également

Respirianisme - définition

Crédits photo : © Ana Blazic Pavlovic - Fotolia.com

Publi-information
Publié par sante-medecine.
Ce document intitulé « Respirianisme et jeûne – définition, précautions et risques » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.