Lésions du nerf supra-scapulaire – causes, symptômes et traitement

Novembre 2017

Bien que souvent indolore, une compression du nerf supra-scapulaire peut empêcher d'exécuter des mouvements rotatifs de l'épaule. Elle nécessite une mise au repos et un traitement adapté à sa cause.

Définition

La compression (ou lésion) du nerf supra-scapulaire (sus-scapulaire) est une pathologie de l’épaule qui relève des syndromes canalaires dont le plus courant est le syndrome du canal carpien. Le nerf supra-scapulaire subit une compression le long du canal qu’il parcourt, le plus souvent au niveau de l’échancrure coracoïde.

Causes

Le nerf supra-scapulaire innerve deux muscles essentiels de la coiffe des rotateurs, le muscle supra-épineux et le muscle sous-épineux. La compression est fréquemment localisée au niveau de l’échancrure coracoïdienne. Elle peut être provoquée par une fracture de l'omoplate ou de l'humérus, une luxation antérieure de l’épaule, l’étirement du nerf supra-scapulaire, un kyste du bourrelet glénoïdien (cartilage au niveau de l'omoplate), des complications chirurgicales ou encore une calcification du ligament.
Les sportifs effectuant des gestes répétitifs (sports de lancer, tennis, volley-ball, handball...) sont plus exposés à cette pathologie.

Symptômes

La compression du nerf se manifeste au départ par une sensation de gêne au niveau de l’épaule, mais elle est rarement douloureuse. Lorsque le nerf est complètement comprimé, les muscles supra et infra épineux sont comme paralysés. La faiblesse et l’atrophie musculaire entraînent alors une diminution de la force de l’épaule et empêchent les gestes de rotation externe.

Diagnostic

Le médecin effectue d’abord un test spécifique afin de confirmer la faiblesse musculaire, avec un examen clinique comparatif. Un examen électromyographique (EMG) vient confirmer le diagnostic, ainsi qu’une IRM pour détecter la présence éventuelle d’un kyste ou d’une amyotrophie localisée.

Traitement

La mise au repos du patient est préconisée dans un premier temps, en complément d’un traitement à base de corticoïdes et/ou d’anti-inflammatoires.
Une infiltration peut être pratiquée dans l’échancrure coracoïdienne et/ou spino glénoïdienne si la situation ne s’améliore pas au bout de 3 semaines. Des séances de rééducation de kinésithérapie sont requises pour un rétablissement complet.
En présence d’un kyste, une ponction et une infiltration sont prescrites. Le recours à l’ablation est plus rare, tout comme l’opération chirurgicale qui n’intervient qu’en cas de compression par le ligament pour libérer le nerf. Elle se pratique alors sous arthroscopie.

Pour aller plus loin

Kystes para-glénoïdiens - Nerf Supra-scapulaire et arthroscopie, Société Française d'Arthroscopie


Crédits photo : © Andrea – Fotolia.com

Publi-information
Publié par sante-medecine.
Ce document intitulé « Lésions du nerf supra-scapulaire – causes, symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.