PROSTIGMINE - Indications, posologie et effets secondaires

Septembre 2017


Prostigmine® contient du méthylsulfate de néostigmine, une substance active utilisée pour ses propriétés antimyasthéniques. Ce médicament se présente sous la forme d'ampoules injectables dosées à 0,50 milligramme de méthylsulfate de néostigmine par ampoule de 1 millilitre.

Indications

Prostigmine® est indiqué dans les cas suivants :
  • traitement de la myasthénie ;
  • décurarisation des curares non dépolarisants après une intervention chirurgicale ;
  • test à la prostigmine pour le diagnostic de la myasthénie.

Contre-indications

Prostigmine® est contre-indiqué chez les patients hypersensibles à la néostigmine. Ce médicament ne doit pas être administré aux patients qui souffrent d'asthme, de bronchite asthmatiforme ou de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). Ce médicament est contre-indiqué chez les patients souffrant de la maladie de Parkinson, d'altération de la contraction musculaire ou d'affections cardiaques telles qu'une insuffisance cardiaque, une bradycardie, une arythmie ou de troubles de la conduction. Les personnes dont les voies urinaires, les voies digestives ou les artères coronaires sont obstruées ne doivent pas utiliser ce médicament. Les patients souffrant d'hypotension, de vagotonie, d'hyperthyroïdie ou d'épilepsie ne doivent pas utiliser Prostigmine®. Ce médicament est à prescrire avec précaution pendant la grossesse et l'allaitement. L'association de Prostigmine® à d'autres médicaments est contre-indiquée, notamment à la morphine et ses dérivés, aux barbituriques, à l'atropine et ses dérivés, aux anticholinestérasiques, aux médicaments bêtabloquants, au fingolimod, à la pilocarpine et au suxaméthonium.

Effets indésirables

Lors du traitement par Prostigmine®, les effets indésirables suivants peuvent survenir :
  • des troubles digestifs : nausées, vomissements, hypersalivation, augmentation du péristaltisme, crampes abdominales, diarrhées ;
  • des troubles visuels : troubles de l'accommodation, myosis, larmoiements ;
  • des troubles respiratoires : bronchospasmes, hypersécrétions bronchiques ;
  • des troubles musculaires : asthénie musculaire, crampes, soubresauts, fasciculation ;
  • des troubles cardiaques : syncope, bradycardie, arythmie, tachycardie, hypotension ;
  • des troubles de la peau : urticaire, éruption maculopapuleuse, hyperhidrose, rash ;
  • des troubles urinaires : incontinence ;
  • des troubles immunitaires : réactions anaphylactiques.

Posologie

La posologie de Prostigmine® est établie selon l'indication ou la pathologie du patient. Les injections sous-cutanées, intramusculaires ou intraveineuses sont pratiquées sous surveillance médicale.

Source : Base de données publique des médicaments
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=61601542&typedoc=R

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « PROSTIGMINE - Indications, posologie et effets secondaires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.