NOZINAN - Indications, posologie et effets secondaires

Novembre 2017


Nozinan® est un médicament neuroleptique utilisé dans le traitement des états dépressifs majeurs et psychotiques chez l'adulte. Ce médicament contient de la lévomépromazine et se présente sous forme de comprimés pelliculés sécables dosés à 25 et 100 milligrammes de lévomépromazine, d'une solution buvable dosée à 40 milligrammes par millilitre de solution et d'ampoules injectables dosées à 25 milligrammes par millilitre de suspension injectable.

Indications

Nozinan® est indiqué dans le traitement des pathologies suivantes :
  • états psychotiques chroniques tels que les délires chroniques non schizophréniques, schizophrénie, psychoses hallucinatoires chroniques, délires paranoïaques ;
  • états psychotiques aigus ;
  • traitement de durée limitée, en association à un traitement antidépresseur, de certaines formes sévères d'épisodes dépressifs majeurs.

Contre-indications

Nozinan® est contre-indiqué chez les patients ayant montré une hypersensibilité à la lévomépromazine ou à un excipient qui compose ce médicament. En raison de la présence d'amidon de blé dans la composition des comprimés de Nozinan®, ce médicament ne doit pas être utilisé chez les personnes souffrant d'une allergie au blé. La lévomépromazine ne doit pas être administrée aux patients présentant des antécédents d'agranulocytose ou de glaucome. Nozinan® ne doit être prescrit à la femme enceinte qu'en cas de nécessité absolue et ne doit pas être utilisé pendant l'allaitement. L'association de Nozinan® aux boissons alcoolisées et aux médicaments suivants est contre-indiquée : le citalopram et ses dérivés, les médicaments dopaminergiques, la dompéridone, l'hydroxyzine et la pipéraquine. L'association de Nozinan® à tout autre médicament doit faire l'objet d'une surveillance médicale.

Effets indésirables

Les effets indésirables rapportés lors d'un traitement par Nozinan® sont :
  • possibilité d'apparition de fièvre, d'angine, d'infection, d'hyperleucocytose ou de granulopénie qui doivent faire arrêter le traitement immédiatement ;
  • risque accru d'hyperthermie inexpliquée ;
  • risque accru de syndrome malin : pâleur, troubles végétatifs, rigidité musculaire, sudation, instabilité de la tension artérielle, hypotension orthostatique ;
  • risque de glaucome par fermeture de l'angle ;
  • troubles de la fonction cardiaque : allongement de l'intervalle QT, torsades de pointe, troubles du rythme ventriculaire ;
  • risque de rétention urinaire dû à des troubles urétro-prostatiques, hypertrophie prostatique ;
  • thromboembolie veineuse (TEV) ;
  • troubles digestifs et hépatobiliaires : constipation chronique, iléus paralytique, entérocolite nécrosante pouvant être fatale, augmentation des transaminases, hépatite de type cholestatique, cytolytique et mixte, ictère cholestatique ;
  • dyskinésies précoces : crises oculogyres , torticolis spasmodiques, trismus ;
  • somnolence ;
  • réactions cutanées : allergies, photosensibilisation ;
  • troubles endocriniens et métaboliques : aménorrhée, hyperprolactinémie, galactorrhée, frigidité, gynécomastie, impuissance, diabète, hyperglycémie, altération de la tolérance au glucose ;
  • prise de poids.

Posologie

La posologie de Nozinan® est établie selon la pathologie et la sévérité des troubles de chaque patient. Les comprimés sont à avaler avec un verre d'eau. La solution buvable est la forme la plus adaptée aux patients ayant des difficultés à avaler les comprimés. La forme injectable est réservée à la voie intramusculaire.

Source : Base de données publique des médicaments
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=68270422&typedoc=R

Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « NOZINAN - Indications, posologie et effets secondaires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.