NAABAK - Indications, posologie et effets secondaires

Novembre 2017


Naabak® est un collyre antiallergique. Ce médicament est préconisé dans le traitement d'affections oculaires allergiques telles que la conjonctivite.

Indications

Naabak® est indiqué dans le traitement local de la conjonctivite et de la blépharo-conjonctivite d'origine allergique. Pour rappel, la conjonctivite correspond à une inflammation de la conjonctive, film cellulaire transparent qui tapisse la surface de l'œil tandis que la blépharo-conjonctivite, elle, associe, en plus d'une conjonctivite, une blépharite, soit une inflammation du revêtement cutané de la paupière. L'utilisation de ce collyre antiallergique permet de freiner le processus inflammatoire en œuvre dans ce type d'affection oculaire.
La posologie usuelle recommandée est de 2 à 6 instillations quotidiennes chez l'enfant (plus de 4 ans) comme chez l'adulte. La goutte doit être déposée au sein du cul-de-sac conjonctival.

Contre-indications

L'emploi de Naabak® n'est contre-indiqué qu'en cas d'hypersensibilité connue à la substance active ou à l'un des excipients contenus dans le médicament. Chez la femme enceinte, l'administration de ce collyre est soumise à un avis médical préalable.

Effets indésirables

Parmi les effets secondaires les plus fréquemment observés chez les patients traités par Naabak®, on retrouve :
  • des sensations de brûlure oculaire ;
  • des picotements.

Substance active et précautions d'emploi

Naabak® contient de l'acide N-acétyl-aspartyl glutamique. Ce principe actif possède différentes propriétés pharmacologiques :
  • il ralentit la libération des médiateurs chimiques de l'inflammation ;
  • il prévient les réactions oculaires inflammatoires d'origine allergique induites par l'exposition à un ou plusieurs allergènes ;
  • il inhibe l'activation du complément, c'est-à-dire du médiateur qui accentue les mécanismes inflammatoires et allergiques.

Même en cas de disparition des symptômes, il est impératif de poursuivre les instillations jusqu'à la fin du traitement afin de réduire les risques de récidives. Si le collyre doit être administré en parallèle d'un autre traitement topique, un intervalle de 15 minutes minimum doit être respecté entre les deux instillations.

Source : Base de données publique des médicaments
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=66227034&typedoc=R

Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « NAABAK - Indications, posologie et effets secondaires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.