MYCOSTATINE - Indications, posologie et effets secondaires

Novembre 2017


Mycostatine® est un antimycosique utilisé dans la prise en charge des candidoses, des infections cutanées provoquées par des levures du genre Candida. Il est commercialisé sous forme de solution buvable. Cette forme est adaptée aux enfants, aux nourrissons et aux personnes atteintes d'une candidose buccale qui ont des difficultés à avaler.

Indications

Mycostatine® est un médicament utilisé en dermatologie, en gynécologie et en gastroentérologie pour lutter contre les candidoses. Ces infections causées par des levures (mycoses) peuvent se manifester sur la peau, les parties génitales ou dans l'appareil digestif. Ce médicament contient de la nystatine, une molécule connue pour son action antibiotique (efficace contre les bactéries) et antifongique (efficace contre les champignons et les levures). Dans le traitement des candidoses digestives, l'utilisation de Mycostatine® n'est pas recommandée en cas de candidose œsophagienne si le patient a un système immunitaire défaillant (immunodéprimé). Ce médicament est parfois administré à titre préventif aux immunodéprimés, aux prématurés ou dans le cadre d'une chimiothérapie. Il s'administre par voie orale. La posologie habituelle est de 5 à 30 ml par jour chez les nourrissons, de 10 à 40 ml par jour chez les enfants.
IMPORTANT : En cas de candidose buccale qui rend impossible l'administration par voie orale, la solution peut être appliquée directement sur les lésions (4 à 6 applications par jour).

Contre-indications

Ce médicament est contre-indiqué en cas d'hypersensibilité à la nystatine. Mycostatine® contient du saccharose. Il est déconseillé aux personnes qui présentent une intolérance au lactose, au galactose ou au fructose. Son utilisation est envisageable pendant la grossesse et l'allaitement, uniquement si nécessaire.

Effets secondaires

Les effets indésirables associés à Mycostatine® sont rares, peu nombreux, sans gravité et passagers. Quelques cas d'allergies et de troubles gastro-intestinaux ont été rapportés.

Mise en garde

Ce médicament contient une faible quantité d'alcool (8 mg par ml). Il est préférable d'éviter de le prescrire aux personnes alcoolodépendantes, aux épileptiques, aux femmes enceintes et en cas de troubles hépatiques.


Source : Base de données publique des médicaments

http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=62250594&typedoc=R

Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « MYCOSTATINE - Indications, posologie et effets secondaires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.