ISOTRÉTINOÏNE - Indications, posologie et effets secondaires

Septembre 2017


L’isotrétinoïne est une substance active utilisée dans le traitement des formes sévères d’acné. Commercialisée sous plusieurs noms, elle se présente sous la forme d’une capsule, et s’administre par voie orale. Ce médicament est prescrit sur ordonnance par un dermatologue.

Utilisations

L’isotrétinoïne est indiquée chez les patients de plus de 12 ans qui souffrent d’acné sévère. Elle est recommandée lorsqu’un traitement topique classique et les antibiotiques n’ont pas permis d’obtenir les résultats attendus. La posologie initiale doit être faible et adaptée au poids du patient. Elle est généralement de 0,5 mg/kg/jour, mais peut être augmentée si nécessaire. Dans la plupart des cas, les symptômes disparaissent au bout de 16 à 24 semaines de traitement, soit 4 ou 5 mois. Il existe cependant un risque de rechute. Avant d’envisager une nouvelle cure, le dermatologue doit attendre au moins 8 semaines, car les lésions disparaissent parfois plusieurs semaines après l’arrêt du premier traitement. Les capsules doivent être avalées au cours des repas, en une ou deux prises.

Propriétés

L’isotrétinoïne est un antiacnéique qui réduit la taille et bloque l’action des glandes sébacées, les petites glandes situées à la base des poils. Elle entraîne une diminution de la production de sébum, un petit film qui hydrate et protège la peau. L’efficacité de cette substance active se doit également à son action anti-inflammatoire.

Médicaments contenant de l’isotrétinoïne

L’isotrétinoïne est disponible en pharmacie sous les noms Procuta®, Acnetrait®, Contracne® et Curacne®.

Contre-indications

Cet antiacnéique ne doit pas être prescrit aux femmes enceintes ou qui allaitent ni à celles qui sont en âge de procréer et qui maintiennent des rapports sexuels non protégés. Il est déconseillé aux personnes allergiques à l’huile de soja, à l’huile d’arachide ou à l’isotrétinoïne. L’isotrétinoïne est aussi contre-indiquée en cas d’excès de lipides (hyperlipidémie) ou de vitamine A (hypervitaminose), d’insuffisance hépatique, et en association avec les tétracyclines.

Effets indésirables

L’isotrétinoïne peut provoquer une sécheresse de la peau et des muqueuses, ainsi qu’une conjonctivite. Des maux de tête, une anémie, une augmentation du nombre de plaquettes (thrombopénie), des rhinopharyngites, des troubles hépatiques, des démangeaisons et une hypercholestérolémie sont parfois observés au cours du traitement. 

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « ISOTRÉTINOÏNE - Indications, posologie et effets secondaires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.