IPRATROPIUM - Indications, posologie et effets secondaires

Septembre 2017


L’ipratropium est un bronchodilatateur utilisé dans le traitement des bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO) telles que l’asthme et la bronchite chronique. Il est vendu sous forme de nébuliseur, et s’administre par voie respiratoire (inhalation).

Utilisations

L’ipratropium est un principe actif présent dans certaines solutions indiquées dans la prise en charge des maladies des bronches. Commercialisé sous forme de bromure, il est surtout employé pour traiter les crises d’asthme et les bronchites chroniques. Il existe des posologies réservées à l’adulte, et d’autres adaptées aux enfants. Ce médicament est généralement associé à un autre bronchodilatateur pendant les crises. L’administration se réalise à l’aide d’un nébuliseur livré avec le médicament. Après l’inhalation, le patient peut respirer normalement entre 15 et 20 minutes. Le bromure d’ipratropium agit rapidement, au bout de 3 minutes. Son action se prolonge ensuite pendant 4 à 6 heures. Par précaution, son utilisation est déconseillée aux femmes enceintes ou qui allaitent.

Propriétés

Le bromure d’ipratropium est un anticholinergique qui dégage les bronches (action expectorante). Une fois dans l’organisme, il relâche les muscles des parois des bronches, et permet au patient de retrouver une respiration normale.

Médicaments contenant du bromure d’ipratropium

Le bromure d’ipratropium est disponible en pharmacie sous le nom d’Atrovent® et de Bronchodual®. Il existe également plusieurs médicaments génériques qui contiennent cette substance : Ipratropium Arrow®, Ipratropium Sandoz®, Ipratropium Mylan®, Ipratropium Teva®, Ipratropium Aguettant®…

Effets indésirables

Comme tous les bronchodilatateurs, le bromure d’ipratropium peut entraîner des effets indésirables après les inhalations : mal de gorge, toux, sécheresse buccale, maux de tête, troubles digestifs (nausées, diarrhées, vomissements, constipation), vertiges, troubles de la vision, tachycardies, bradycardies, palpitations… Des démangeaisons, des œdèmes et de l’urticaire sont parfois observés au cours du traitement.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « IPRATROPIUM - Indications, posologie et effets secondaires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.