INSPRA - Indications, posologie et effets secondaires

Septembre 2017


Inspra® est utilisé en association avec un bêtabloquant ou un autre médicament dans la prévention de l’insuffisance cardiaque et des accidents cardiovasculaires. Il contient de l’éplérénone, un antagoniste de l’aldostérone qui contribue à réguler la tension artérielle.

Indications

Vendu sous forme de comprimé jaune, Inspra® réduit le risque d’accident cardiovasculaire chez les patients atteints d’une dysfonction ventriculaire gauche, d’insuffisance cardiaque ou/et qui ont été victimes d’un infarctus du myocarde (crise cardiaque). La posologie oscille entre 25 et 50 mg par jour. Il est recommandé de débuter par la dose minimale (25 mg). En cas de crise cardiaque sévère, le traitement doit être mis en place dans les 3 à 14 jours qui suivent. Il doit être reporté ou interrompu si le patient a un taux de potassium anormalement élevé (supérieur à 5,0 mmol par litre de sang). Les comprimés sont à prendre pendant ou en dehors des repas, de préférence avec un verre d’eau.

Contre-indications

Inspra® est contre-indiqué chez les patients qui présentent une hyperkaliémie ou une insuffisance rénale/hépatique sévère. Il est déconseillé aux personnes hypersensibles à l’éplérénone, au lactose ou à une autre substance qui entre dans sa composition.
Par ailleurs, Inspra® ne doit pas être associé à l’un des médicaments suivants :
  • inhibiteur de l’enzyme de conversion ;
  • antagoniste des récepteurs de l’angiotensine II ;
  • diurétique épargneur de potassium,
  • supplément potassique ;
  • nelfinavir ;
  • ritonavir ;
  • clarithromycine ;
  • itraconazole ;
  • kétoconazole ;
  • néfazodone ;
  • télithromycine.

Effets secondaires

L’éplérénone entraîne quelquefois des effets indésirables. Leur nature et le moment de leur apparition varient selon les patients. La fatigue, les douleurs musculaires, les troubles digestifs, la toux, les insomnies, les maux de tête, les syncopes, l’hypotension et l’insuffisance rénale sont les effets secondaires le plus souvent rapportés.

Grossesse et allaitement

Les études réalisées ne permettent pas d’obtenir d’informations fiables concernant les effets de ce médicament chez les femmes enceintes ou qui allaitent. L’utilisation d’Inspra® pendant la grossesse et l’allaitement peut être envisagée, mais le traitement devra être immédiatement interrompu si des troubles apparaissent.

Source : Base de données publique des médicaments
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=66335558&typedoc=R

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « INSPRA - Indications, posologie et effets secondaires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.