INNOHEP - Indications, posologie et effets secondaires

Novembre 2017


Innohep® est un antithrombotique utilisé dans la prise en charge des thromboses veineuses profondes et des embolies pulmonaires. Il est réservé aux adultes, et s’administre par voie sous-cutanée (solution injectable).

Indications

Innohep® contient de la tinzaparine, une molécule qui évite la coagulation du sang (action anticoagulante) et prévient la formation de caillots sanguins dans les artères (action anti-thrombotique). Ce médicament est indiqué chez les adultes qui présentent une thrombose veineuse profonde ou une embolie pulmonaire. Ce traitement médical est parfois complété par une intervention chirurgicale ou une thrombolyse. La posologie varie en fonction du poids. Elle est généralement de 175 UI anti-Xa/kg, une fois par jour, pendant au moins 6 jours. Les injections ne doivent être interrompues que lorsqu’un traitement anticoagulant oral a été mis en place. Le traitement par Innohep® peut être maintenu pendant 6 mois en cas de cancer. L’injection est réalisée au niveau de la ceinture (en bas du dos ou au-dessus de la cuisse), dans la cuisse ou dans le bras.

Contre-indications

Innohep® ne doit jamais être administré dans les situations suivantes :
  • en cas d’hémorragie cérébrale ou de risque de saignements ;
  • si le patient a été placé sous anesthésie neuraxiale.

NB : si une anesthésie neuraxiale est programmée, le traitement par Innohep® doit être interrompu au moins 24 heures avant l’anesthésie.
Par ailleurs, ce médicament est déconseillé aux patients victimes d’un accident vasculaire cérébral (AVC) ou d’une endocardite infectieuse aiguë. Il ne doit pas être associé à un anti-inflammatoire non stéroïdien, au dextran 40 ou à l'acide acétylsalicylique. Innohep® est déconseillé pendant la grossesse, mais son utilisation est autorisée pendant l’allaitement.

Effets secondaires

Ce traitement anticoagulant peut entraîner des hémorragies. Ce risque est particulièrement élevé si le patient est blessé ou âgé, s’il souffre d’insuffisance rénale, ou si les doses recommandées ne sont pas respectées. Des cas de thrombopénies (carence en plaquettes sanguines), d’hyperkaliémie (excès de potassium dans le sang), d’allergies et de nécroses ont été rapportés.

Mise en garde spéciale

Si une anesthésie spinale est réalisée, les médecins doivent attendre au moins 4 heures avant d’administrer Innohep®.


Source : Base de données publique des médicaments
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=67167017&typedoc=R

Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « INNOHEP - Indications, posologie et effets secondaires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.