IMUREL - Indications, posologie et effets secondaires

Septembre 2017


Imurel® appartient à la classe médicamenteuse des immunosuppresseurs. Il est principalement utilisé pour prévenir le rejet des greffes d’organes même s’il dispose d’autres préconisations.

Indications

Ce médicament possède plusieurs indications thérapeutiques. Il est d’abord prescrit à titre prophylactique dans le cadre d’une transplantation d’organes afin d’éviter le rejet du greffon. Son administration est généralement associée à d’autres médicaments immunosuppresseurs. D’autre part, Imurel® est également préconisé dans le traitement des certaines maladies dysimmunitaires : polyarthrite rhumatoïde sévère, hépatite auto-immune, lupus érythémateux systémique, purpura thrombopénique idiopathique, polymyosite, anémie hémolytique auto-immune, dermatomyosite… Il peut également être administré dans le cadre du traitement de maladies inflammatoires chroniques intestinales à l’image de la rectocolite hémorragique ou de la maladie de Crohn.

Contre-indications

Imurel® ne doit pas être utilisé chez les patients présentant une hypersensibilité à l’azathioprine, à la 6-mercaptopurine ou à l’un des excipients contenus dans le médicament. En outre, il ne doit pas être associé à l’allopurinol ni avec le vaccin contre la fièvre jaune.

Effets indésirables

Les patients traités par Imurel® présentent fréquemment les effets secondaires suivants :
− des troubles hématologiques et lymphatiques : leucopénie, myélosuppression, thrombopénie ;
− des nausées ;
− des troubles infectieux : hypersensibilité aux infections virales, mycosiques et bactériennes chez les patients transplantés.

Substance active et précautions d’emploi

L’azathioprine constitue le principe actif du médicament Imurel®. Il s’agit d’un dérivé nitro-imidazolé de la 6-mercaptopurine (6-MP), dont les mécanismes d’action ne sont pas formellement identifiés. On sait cependant qu’il inhibe la multiplication des cellules impliquées dans la réponse immunitaire. L’administration de cet immunosuppresseur fait l’objet d’une surveillance médicale stricte. Des hémogrammes de contrôle sont réalisés régulièrement lors de huit premières semaines de traitement. Les patients traités doivent obligatoirement contacter leur médecin s’ils contractent une infection ou s’ils se blessent.

Source : Base de données publique des médicaments
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=64841852&typedoc=R

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « IMUREL - Indications, posologie et effets secondaires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.