IMIGRANE - Indications, posologie et effets secondaires

Novembre 2017


Imigrane® est un médicament préconisé dans le traitement de la migraine avec ou sans aura.

Indications

Ce médicament est destiné au traitement de la crise migraineuse chez l’adulte. Il est disponible en comprimé, en solution pour pulvérisation nasale ainsi qu’en solution injectable pour voie sous-cutanée en seringue préremplie. La posologie et le mode d’administration sont adaptés par le médecin neurologue.

Contre-indications

L’utilisation d’Imigrane® est formellement déconseillée dans les cas suivants :
− une hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients contenus dans le médicament ;
− des antécédents ou un risque accru d’infarctus du myocarde, de pathologie cardiaque ischémique, de vasospasme coronarien ou encore de pathologie vasculaire périphérique ;
− des antécédents ou un risque accru d’accident vasculaire cérébral (AVC) ou d’accident ischémique transitoire (AIT) ;
− une hypertension artérielle ;
− une insuffisance hépatique sévère ;
− un traitement à base d’ergotamine ou de dérivés de l’ergotamine ;
− un traitement à base d’inhibiteur de la monoamine oxydase (IMAO) ;
− un traitement à base de triptan/agoniste 5-hydroxy-tryptamine1 (5-HT1).

Effets indésirables

L’emploi prolongé d’Imigrane® est susceptible d’entraîner les effets secondaires suivants :
− des troubles du système nerveux : somnolence, vertiges, troubles de la sensibilité, paresthésie, hypoesthésie ;
− des troubles vasculaires : hypertension artérielle transitoire survenant juste après le traitement, flush ;
− des nausées et/ou vomissements ;
− une sensation de pesanteur généralisée ;
− des douleurs musculaires ;
− une sensation de chaleur ou de froid ;
− de la fatigue…

Substance active

Imigrane® est composé de sumatriptan. Cet agoniste sélectif des récepteurs vasculaires à la 5-hydroxy-tryptamine-1 (5HT1d) possède une activité vasoconstrictrice au sein des structures sanguines crâniennes et contribue, de fait, à soulager les symptômes ainsi qu’à réduire la fréquence de survenue de la crise migraineuse. L’administration d’Imigrane® fait l’objet d’une surveillance médicale stricte afin d’éviter les surdosages. En outre, son utilisation chez la femme enceinte ou allaitante est requise si le bénéfice pour la future maman est supérieur au risque potentiellement encouru par le fœtus.


Source : Base de données publique des médicaments

http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=64676030&typedoc=R

Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « IMIGRANE - Indications, posologie et effets secondaires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.