EVIPLERA - Indications, posologie et effets secondaires

Novembre 2017


Eviplera® est un médicament antirétroviral préconisé dans le traitement des personnes infectées par le virus de l’immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1).

Indications

Eviplera® associe trois molécules antirétrovirales possédant une activité sur le VIH-1 :
− un inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse (INNTI) : la rilpivirine ;
− deux inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse : le ténofovir et l’emtricitabine.
En règle générale, le dosage recommandé, chez l’adulte, est de 1 comprimé par jour pris au cours d’un repas.

Contre-indications

L’utilisation d’Eviplera® est formellement contre-indiquée en cas d’hypersensibilité aux substances actives ou à l’un des excipients du médicament. En outre, il est fortement déconseillé en interaction avec les médicaments suivants :
− certains inhibiteurs de la pompe à protons : l’oméprazole, l’ésoméprazole, le lansoprazole, le pantoprazole, le rabéprazole ;
− certains anticonvulsivants : la carbamazépine, l’oxcarbazépine, le phénobarbital, la phénytoïne ;
− certains antimycobactériens : la rifampicine, la rifapentine ;
− la dexaméthasone (glucocorticoïde systémique) ;
− le millepertuis.

Effets indésirables

Au cours d’un traitement à base d’Eviplera®, les effets secondaires suivants sont susceptibles de survenir assez fréquemment :
− des troubles métaboliques : augmentation du taux de cholestérol, hypophosphatémie, hypertriglycéridémie, hyperglycémie… ;
− des troubles gastro-intestinaux : vomissements, diarrhée, nausées, augmentation de l’amylase pancréatique… ;
− des troubles dermatologiques : éruption cutanée, urticaire, dyschromie cutanée, prurit… ;
− des troubles hématologiques : diminution du nombre de globules blancs, diminution du taux d’hémoglobine, diminution du nombre de plaquettes…


Conditions d’utilisation
Eviplera® ne peut être administré qu’aux patients dont le VIH-1 ne présente pas de forme de résistance aux inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse et dont la charge virale est inférieure ou égale à 100 000 copies/ml d’ARN VIH-1. L’administration de ce médicament doit faire l’objet, au préalable, d’un test génotypique de résistance.


Source : Base de données publique des médicaments
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=63578537

Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « EVIPLERA - Indications, posologie et effets secondaires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.