EUTHYRAL - Indications, posologie et effets secondaires

Novembre 2017


Composé d'hormones thyroïdiennes, Euthyral® permet de pallier des déficits de sécrétion de la glande thyroïde chez l'adulte et l'enfant de plus de 6 ans. Ce médicament contient de la lévothyroxine (ou L-thyroxine, ou T4) et de la liothyronine (ou T3). La posologie d'Euthyral® est à adapter progressivement : le dosage optimum varie selon les individus. La première administration correspond à un quart de comprimé, puis la posologie est réévaluée toutes les semaines grâce au suivi biologique (dosage de TSH, de T3 et de T4). L'observation de symptômes de sous-dosage ou de surdosage (fluctuation de la température, de la tension, de l'humeur) alerte également sur le besoin de réévaluer la posologie d'Euthyral®.

Indications

Euthyral® est utilisé pour remplacer la sécrétion de la glande thyroïde en cas :
  • d'hypothyroïdie, c'est-à-dire d'insuffisance thyroïdienne ;
  • de nécessité de freiner la TSH, hormone stimulant la thyroïde et sécrétée par la glande hypophyse.

Contre-indications

L'usage d'Euthyral® est contre-indiqué lors :
  • d'hyperthyroïdie, c'est-à-dire d'un excès de sécrétion d'hormones T3 et T4 ;
  • d'hypersensibilité à ses principes actifs ou ses excipients.

Par ailleurs, son emploi est déconseillé chez les personnes souffrant de maladies cardiaques non stabilisées.

Effets indésirables
Euthyral® peut entraîner des effets indésirables qui découlent de l'action même des hormones thyroïdiennes :
  • une aggravation des troubles cardiaques non stabilisés comme une crise cardiaque ou des troubles du rythme cardiaque ;
  • des symptômes caractéristiques de surdosage : excitation, palpitations, troubles du sommeil, fièvre, maux de tête, diarrhées, perte de poids ;
  • une sécrétion trop importante de calcium dans les urines chez les enfants.

Interactions médicamenteuses

Certains médicaments diminuent le passage des principes actifs d'Euthyral® au travers de la barrière intestinale et donc son efficacité :
  • la cholestyramine ;
  • le fer ;
  • le Kayexalate, l'argile, le charbon, le sucralfate et les médicaments antiacides de l'estomac.

Il est donc préférable d'ingérer Euthyral® 2 heures avant ou après la prise de ces autres médicaments.
Les inducteurs enzymatiques, molécules qui activent la transformation d'Euthyral® dans l'organisme, modifient, par ailleurs, les concentrations du médicament dans le sang. Il s'agit notamment :
  • de certains antiépileptiques ;
  • de la rifampicine et de la rifabutine ;
  • de la griséofulvine.

Euthyral® peut modifier l'action anticoagulante des anticoagulants oraux. Une réévaluation du dosage d'anticoagulant peut être nécessaire.
Source : Base de données publique des médicaments
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=69081937&typedoc=R

Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « EUTHYRAL - Indications, posologie et effets secondaires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.