ENANTONE - Indications, posologie et effets secondaires

Décembre 2017


Enantone® contient de la leuproréline qui est un agoniste de la GnRH utilisé dans le traitement de pathologies qui nécessitent une hormonothérapie. Ce médicament est présenté sous la forme de poudre pour suspension injectable dosée à 3,75 et 30 milligrammes de leuproréline et sous la forme de microsphères pour solution injectable dosées à 11,25 milligrammes de leuproréline. Ces deux présentations permettent un effet à libération prolongée limitant ainsi le nombre d’injections. Enantone® est injecté par voie sous-cutanée ou par voie intramusculaire en fonction de la pathologie de chaque patient.

Indications

Les indications d’Enantone® sont :
– le traitement de la puberté précoce centrale avant l’âge de 10 ans chez le garçon et l’âge de 9 ans chez la fille ;
– le cancer du sein métastatique hormono-dépendant chez la femme ménopausée lorsqu’il y a nécessité de supprimer la fonction ovarienne ;
– le cancer de la prostate avancé ou métastatique ;
– le traitement adjuvant chez les patients traités par radiothérapie ;
– le traitement de l’endométriose génitale et extra génitale du stade I au stade IV ;
– le traitement des fibromes utérins et la préparation à la chirurgie en vue de la réduction de la masse du fibrome.

Contre-indications

Enantone® est contre-indiqué chez les patients hypersensibles à la leuproréline, à la GnRH ou à l’un de ses analogues, ou à un excipient composant ce médicament. Ce médicament ne doit pas être utilisé chez la femme enceinte ou allaitante et le médecin doit s’assurer qu’il n’y a pas de grossesse avant l’instauration du traitement. Enantone® doit être prescrit avec précaution chez les patients à risque d’allongement de l’intervalle QT ou traités avec des médicaments risquant d’allonger l’intervalle QT. Ce médicament doit également être utilisé avec précaution chez les patients à risque de compression médullaire.

Effets indésirables

Lors du traitement par Enantone®, les effets indésirables suivants ont été rapportés :
– des hémorragies génitales d’origine indéterminée chez les filles traitées pour une puberté précoce ;
– une apoplexie hypophysaire à la première injection, un adénome hypophysaire ;
– un risque accru de survenue de dépression parfois sévère, des troubles de l’humeur ;
– une prise de poids ;
– un allongement de l’intervalle QT, un risque de torsade de pointe ;
– des convulsions ;
– des douleurs osseuses, une dorsalgie, une arthralgie ;
– une élévation des phosphatases acides au début du traitement ;
– des éruptions cutanées ;
– des troubles de la sudation ;
– des céphalées, de l’asthénie ;
– une dyspnée ;
– des troubles digestifs, une fonction hépatobiliaire modifiée ;
– des troubles et des infections urinaires ;
– des troubles de l’appétit ;
– des bouffées de chaleur ;
– des troubles gynécologiques : impuissance, baisse de la libido, gynécomastie, trouble et atrophie testiculaire.

Posologie

La posologie d’Enantone® est adaptée en fonction de la pathologie par un médecin spécialiste.
Source : Base de données publique des médicaments
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=69230270&typedoc=R

Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « ENANTONE - Indications, posologie et effets secondaires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.