DROSERA - Indications, posologie et effets secondaires

Novembre 2017


Le droséra est une souche homéopathique préconisée principalement dans le cadre du traitement des infections ORL, même si elle possède de nombreuses autres indications.

Utilisations

Cette souche homéopathique est utilisée pour traiter les affections suivantes :
  • les infections des voies respiratoires : laryngite, bronchite, trachéite, asthme, toux sèche… ;
  • la coqueluche ;
  • les infections à Virus Respiratoire Syncytial (VRS) avec une toux quinteuse susceptible de provoquer des vomissements ;
  • les douleurs articulaires : arthrite, synovite aiguë de la hanche…

Les médicaments contenant du droséra sont disponibles en plusieurs dilutions (2 CH et 30 CH ou 4 DH et 60 DH) et sous différentes formes : granulés, comprimés, solution buvable, poudre orale, ampoules, pommade.

Propriétés

La substance active est extraite de la drosère à feuilles rondes, ou Drosera rotundifolia de son nom scientifique. Cette plante insectivore, membre de la famille des Droséracées, possède plusieurs propriétés thérapeutiques naturelles : antitussive, anti-inflammatoire, antispasmodique, antipyrétique…


Les médicaments contenant du droséra
Les laboratoires Boiron, Lehning et Weleda exploitent le droséra dans différentes préparations homéopathiques. En outre, le laboratoire Boiron possède également deux marques commerciales, Drosetux et Stodaline, au sein desquelles figure du droséra.

Contre-indications

A l’image de la majorité des souches homéopathiques, le droséra ne fait l’objet d’aucune contre-indication formelle. Toutefois, il est vivement recommandé d’obtenir l’avis préalable d’un médecin homéopathe avant sa prise. Si le principe actif du médicament est fortement dilué, il n’en demeure pas moins doté d’une ou de plusieurs activités notables susceptibles, par exemple, d’interagir avec un traitement médicamenteux déjà instauré. En outre, il faut préciser que les granulés sont également composés de saccharose et de lactose. Une hypersensibilité à l’un de ces excipients n’est donc pas à exclure.

Conseils d’utilisation
Pour bénéficier pleinement des pouvoirs du droséra, il est conseillé de programmer son administration en dehors des repas afin de favoriser son assimilation. Il est également préférable de ne pas l’associer au café, à la menthe ou encore au tabac. Les doses préconisées doivent fondre sous la langue et ne pas être croquées.

Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « DROSERA - Indications, posologie et effets secondaires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.