DOTAREM - Indications, posologie et effets secondaires

Novembre 2017


Dotarem® est un liquide de contraste injecté par voie intraveineuse dans le cadre de certains examens d’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) afin d’améliorer la visualisation des régions corporelles explorées.

Indications

Disponible en flacon ou en seringue pré-remplie, Dotarem® est un médicament exclusivement destiné à un usage diagnostique. La solution est principalement administrée dans le cadre des IRM servant à détecter ou à affiner le diagnostic des pathologies cérébrales, des pathologies de la colonne vertébrale ou encore des pathologies médullaires. Son administration est également requise pour les angio-IRM, c’est-à-dire les IRM qui explorent les différentes structures sanguines : artères, veines, coronaires… La posologie usuelle est de 0,1 mmol/kg soit 0,2 ml/kg chez l'adulte.

Contre-indications

La seule contre-indication notable à l’utilisation du Dotarem®, ce sont les antécédents d'hypersensibilité à l'acide gadotérique, aux produits de contraste gadolinés et/ou à la méglumine. En outre, l’utilisation du Dotarem®, si elle n’est pas interdite, est soumise à la décision réfléchie du corps médical chez le nourrisson de moins de 1 an.

Effets indésirables

L’injection du liquide de contraste Dotarem® peut entraîner, relativement fréquemment, les effets secondaires suivants :
  • des maux de tête ;
  • des paresthésies ;
  • des nausées ;
  • des vomissements ;
  • des réactions cutanées : prurit, érythème éruption… ;
  • des troubles généraux : sensation de chaleur (ou de froid), douleur au niveau du site d’injection.

Précautions d’emploi

Le Dotarem®, à l’image de tous les produits de contraste, peut potentiellement occasionner une réaction allergique - surtout lors d’une première IRM - plus ou moins importante. Dans les cas extrêmes, un choc anaphylactique peut survenir et entraîner de graves complications. Toutefois, le corps médical est bien préparé à ce type de situation et sait réagir en conséquence. Néanmoins, il est impératif d’informer le radiologue d’un éventuel antécédent allergique. Une réadministration augmente, en effet, les risques de développer une nouvelle réaction.


Source : Base de données publique des médicaments 
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=69244971&typedoc=R

Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « DOTAREM - Indications, posologie et effets secondaires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.