COZAAR - Indications, posologie et effets secondaires

Novembre 2017


Cozaar® est un médicament antihypertenseur qui contient du losartan potassique. Il se présente sous la forme de comprimés pelliculés dosés à 100 milligrammes, de comprimés pelliculés sécables dosés à 50 milligrammes et de granulés pour suspension buvable dosés à 2,5 milligrammes de losartan potassique par millilitre de suspension. Cozaar® est destiné au traitement de l’adulte et de l’enfant.

Indications

Cozaar® est indiqué, chez l’adulte et l’enfant, dans le traitement des pathologies suivantes :
− l’hypertension artérielle ;
− le traitement de l’insuffisance cardiaque chronique lorsque le traitement par un autre antihypertenseur n’a pas été efficace ;
− le traitement de l’hypertension chez le patient adulte souffrant d’un diabète de type 2 ;
− le traitement préventif du risque d’AVC (accident vasculaire cérébral) chez le patient hypertendu souffrant d’une hypertrophie ventriculaire gauche.

Contre-indications

Cozaar® est contre-indiqué chez les patients présentant une hypersensibilité au losartan potassique, à tout autre médicament de la même famille thérapeutique, ou à un excipient composant ce médicament. Cozaar® est contre-indiqué chez la femme enceinte et devra être remplacé par un autre médicament antihypertenseur lors de la survenue ou lors d’un désir de grossesse. L’utilisation de ce médicament n’est pas recommandée pendant l’allaitement. Le losartan potassique est contre-indiqué chez les patients insuffisants hépatiques ou rénaux et chez les patients atteints d’une maladie cardiaque ou ischémique. L’association de Cozaar® à d’autres médicaments, notamment l’aliskiren, certains antihypertenseurs et d’autres inhibiteurs de l'enzyme de conversation (IEC), les antipsychotiques, les antidépresseurs tricycliques, le baclofène, l’amiloride, le triamtérène, l’amifostine, le spironolactone et le lithium, n’est pas recommandée. Cozaar® doit être prescrit avec prudence chez les patients présentant une pathologie des valves mitrales ou aortiques du type sténose, une cardiomyopathie hypertrophique obstructive ou un hyperaldostéronisme primaire.

Effets indésirables

Certains effets indésirables peuvent apparaître lors de l’utilisation de Cozaar®, notamment :
− de l’hypotension et de l’hypotension orthostatique ;
− des vertiges et des étourdissements ;
− apparition d’une hyperkaliémie, une élévation de l’urémie et de la créatininémie ainsi que des perturbations hydro-électrolytiques ;
− dans de rares cas : survenue d’une syncope.

Posologie

La posologie de Cozaar® sera augmentée et ajustée progressivement afin de prévenir la survenue de chutes de pression artérielle trop importantes et de troubles de l’équilibre hydro-électrolytique. Les comprimés pelliculés sécables à 50 milligrammes ainsi que les granulés pour suspension buvable permettent l’adaptation de la posologie notamment chez l’enfant et l’adolescent.


Source : Base de données publique des médicaments
URL : http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=69197614&typedoc=R

Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « COZAAR - Indications, posologie et effets secondaires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.