BUCCOLAM - Indications, posologie et effets secondaires

Septembre 2017


Buccolam® est un médicament antiépileptique préconisé dans le cadre du traitement des convulsions survenant chez les enfants et les adolescents dont l’épilepsie a été préalablement diagnostiquée.

Indications

Buccolam® est une solution buccale en seringue préremplie, administrée par voie orale chez les enfants de 3 mois à moins de 18 ans présentant des crises convulsives aiguës et prolongées. Chez les enfants de 3 à 6 mois, ce médicament est exclusivement administré dans le cadre hospitalier. Buccolam® est disponible en 4 dosages distincts : 2,5 mg, 5 mg, 7,5 mg et 10 mg. La posologie va varier en fonction de l’âge du patient.

Contre-indications

L’administration du Buccolam® est formellement déconseillée chez les personnes présentant :
  • une hypersensibilité au principe actif ou à l’un des excipients du médicament,
  • une hypersensibilité aux benzodiazépines ;
  • une insuffisance rénale grave ;
  • une insuffisance hépatique grave ;
  • un syndrome d’apnée du sommeil.

Effets indésirables

De nombreux effets secondaires sont susceptibles de survenir suite à l’administration d’une dose de Buccolam®. Ceux-ci sont classés par ordre de fréquence :
  • troubles du système nerveux : somnolence, sédation, dépression respiratoire… ;
  • troubles gastro-intestinaux : vomissements, nausées… ;
  • troubles cutanés : prurit, urticaire, éruption… ;
  • troubles cardiaques : tachycardie, hypotension, arrêt cardiaque… ;
  • troubles psychiques : agitation, agressivité, hallucinations, délire…

Substance active et mode d’administration

Le midazolam constitue le principe actif du médicament antiépileptique Buccolam®. Ce dérivé du groupe des imidazobenzodiazépines possède des pouvoirs anticonvulsivants notables. De plus, son métabolisme lui permet d’agir rapidement en cas de crise convulsive. Une dose unique de Buccolam® doit être administrée entre la joue et la gencive. L’injection doit être lente. Si aucune amélioration n’est obtenue au bout de 10 minutes, il faut contacter les secours d’urgence. L’emballage et la seringue utilisée doivent être conservés et remis au médecin qui prendra en charge l’enfant.

Source : Base de données publique des médicaments 
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=65629845

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « BUCCOLAM - Indications, posologie et effets secondaires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.