AZANTAC - Indications, posologie et effets secondaires

Novembre 2017


Azantac® est un médicament antiulcéreux qui est utilisé dans le traitement de certaines pathologies digestives de l’enfant et de l’adulte. Azantac® contient du chlorhydrate de ranitidine et se présente sous la forme de comprimés pelliculés, de comprimés effervescents et d’ampoules injectables.

Indications

Azantac® est indiqué chez l’adulte dans le traitement :
  • des ulcères gastriques ou des ulcères duodénaux évolutifs ;
  • d’entretien des ulcères duodénaux ;
  • des œsophagites dues au reflux gastro-œsophagien ;
  • du syndrome de Zollinger-Ellison.

Chez l’enfant dans le traitement :
  • des ulcères gastriques ou des ulcères duodénaux ;
  • des œsophagites dues au reflux gastro-œsophagien ;
  • du reflux gastro-œsophagien ;
  • des symptômes générés par le reflux gastro-œsophagien.

Contre-indications

Les patients ayant une hypersensibilité connue au chlorhydrate de ranitidine ou à un excipient entrant dans la composition de ce médicament ne doivent pas utiliser Azantac®. Avant la mise en place du traitement, le médecin devra éliminer la présence d’un carcinome gastrique, car Azantac® pourrait en masquer les symptômes. Les comprimés effervescents d’Azantac® contiennent de l’aspartame et ne doivent pas être administrés aux personnes atteintes de phénylcétonurie. Azantac® en comprimés effervescents contient du sorbitol dont l’utilisation n’est pas recommandée aux patients intolérants au fructose. Cette forme galénique contient également du sodium, et ne peut pas être prescrite aux patients qui suivent un régime hyposodé strict. L’association d’Azantac® avec les médicaments suivants est déconseillée : les antiacides, le charbon, les topiques gastro-intestinaux, certains médicaments antiviraux, les médicaments antifongiques azolés. L’utilisation d’Azantac® n’est pas recommandée pendant la grossesse ou chez la femme qui allaite et doit être surveillée si la prescription est vraiment nécessaire.

Effets indésirables

Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés lors de l’utilisation d’Azantac® sont :
  • le risque d’une diminution de l’absorption digestive de la vitamine B12 lors d’un traitement de longue durée ;
  • des affections hématologiques, notamment une modification de la numération formule sanguine ;
  • des troubles du système lymphatique ;
  • des troubles du système immunitaire ;
  • des réactions allergiques cutanées ou généralisées ;
  • des troubles psychiatriques : dépression, confusion mentale et hallucinations, notamment chez le sujet âgé et le patient atteint d’une néphropathie.

Posologie

Azantac® se présente sous la forme de comprimés pelliculés dosés à 75, 150 et 300 milligrammes de chlorhydrate de ranitidine, et de comprimés effervescents dosés à 150 et 300 milligrammes de chlorhydrate de ranitidine. Les comprimés sont destinés à la voie orale. Les deux présentations ainsi que les différents dosages permettent d’adapter la dose à l’âge et à la maladie du patient. Azantac® se présente également sous forme d’ampoules injectables dosées à 50 milligrammes de chlorhydrate de ranitidine pour 2 millilitres, dont l’usage est réservé à l’hôpital ou au traitement des patients qui ne peuvent pas avaler de comprimés ou de liquides.

Source : Base de données publique des médicaments
URL : http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=61541821&typedoc=R

Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « AZANTAC - Indications, posologie et effets secondaires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.