AIROMIR - Indications, posologie et effets secondaires

Novembre 2017


Airomir® est un médicament qui appartient à la classe des bêta-2 mimétiques. Il s’agit d’un bronchodilatateur (il dilate les bronches et lutte contre la contraction anormale des muscles bronchiques) d’action rapide. Son effet est de courte durée puisqu’il ne dure que 4 à 6 heures.
 

Indications

Airomir® est indiqué en cas de crise d’asthme ou de l’aggravation de difficultés respiratoires dans le cadre d’un asthme ou de certaines pathologies bronchiques telles qu’une bronchopneumopathie chronique obstructive. Airomir® peut également être utilisé en prévention d’un asthme d’effort. En revanche, ce médicament ne convient pas au traitement de fond de l’asthme.
 

Contre-indications

 
Airomir® est contre-indiqué chez les personnes qui présentent une hypersensibilité à un des excipients du produit, à savoir l’acide oléique, l’éthanol et le norflurane.
 

Effets secondaires

Airomir® est susceptible d’être responsable de divers effets indésirables, en particulier en cas d’augmentation de la posologie. Les plus fréquents sont des affections du système nerveux (maux de tête, tremblements et vertiges), notamment au début du traitement, et une nervosité anormale. Plus rarement, on retrouve des troubles du rythme cardiaque, des crampes, des troubles digestifs (irritation de la bouche et de la gorge, nausées, vomissements, sécheresse buccale…) ou des insomnies.
 

Posologie

Airomir® est un traitement qui se présente sous la forme d’une suspension pour inhalation dans un flacon pressurisé équipé d’un embout buccal. Cette présentation est tout particulièrement indiquée pour les personnes qui éprouvent des difficultés à synchroniser la pression sur un aérosol classique avec l’inspiration pulmonaire puisque, avec ce médicament, une inspiration profonde suffit. L’inhalation d’une ou deux bouffées doit être réalisée dès l’apparition des premiers symptômes. En cas d’utilisation préventive, il convient de réaliser l’inhalation entre un quart d’heure et une demi-heure avant le début de l’effort. Dans tous les cas, il ne faut pas dépasser 15 bouffées par jour.
 
Source : Base de données publique des médicaments

http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=66086181

Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « AIROMIR - Indications, posologie et effets secondaires » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.