Hématomes et ecchymoses: symtômes, causes, traitements

Octobre 2017

Il est assez fréquent de voir apparaitre sur la peau, au moins une fois dans sa vie, des hématomes ou des ecchymoses. Le point sur l’origine et les traitements de ces symptômes.

Ecchymose

L’ecchymose correspond à une acumulation de sang sous la peau conséquence de la fuite d’une quantité de sang peu importante qui s’échappe des vaisseaux sanguins. Une ecchymose, souvent de petite taille, survient le plus souvent localisée sur une zone du corps après un choc léger, une chute ou une contusion peu importante et provoque un épanchement de sang assez diffus. Cette tache aux contours irréguliers qu’on appelle un « bleu » en raison de sa couleur bleu violacée ou noire, ne disparaît pas lorsque l’on appuie dessus et devient jaune ou verdâtre quelques jours après.

Hématomes

Un hématome provient de la rupture de vaisseaux sanguins plus gros que ceux touchés lors des ecchymoses. Les hématomes, lésions bleutées et gonflées, sont souvent provoqués par des chocs violents lors par exemple de la réception d’un ballon ou d’un coup de poing, ou plus légers mais répétés comme pendant un marathon par exemple, les chaussures appuyant dans ce cas sur les ongles, heurtés au cours de chaque foulée. L’hématome provoque un épanchement de sang sous la peau plus volumineux que l’ecchymose pouvant même former une bosse au niveau des os du crâne lorsqu’il est situé sous le cuir chevelu.
Lorsque l’hématome touche la paupière et entraine un « œil au beurre noir » accompagné d’un gonflement qui peut obturer l’œil et empêcher de voir correctement. Un hématome situé au niveau de l’oreille provoque un gonflement rouge violacé déformant l’oreille et lui donnant cet aspect carractéristique d’oreille en chou-fleur.

Autres causes

Ecchymoses et hématomes pouvant survenir spontanément sans être liés à un choc contusion mais provoqués par des pathologies provoquant des troubles de la coagulation comme l’hémophilie, la leucémie, certaines pathologies infectieuses ou au cours de l’insuffisance hépatique. Les médicaments anticoagulants, antiagrégants plaquettaires dont l’aspirine, les corticoïdes pris sur une longue durée, et certaines chimiothérapies anticancéreuses peuvent être également à l’origne d’écchymoses ou hématomes.

Personnes présentant plus de risques

Les personnes âgées, dont les vaisseaux deviennent plus fragiles et la peau plus fine et les femmes, en raison de la finesse de leur peau, sont plus exposées aux ecchymoses et aux hématomes. D’autre part, après un accouchement, les nouveaux nés peuvent présenter des ecchymoses sans carractère de gravité et disparaissent rapidement.

Complications

Les complications d’un hématome ou d’une ecchymose dépendent de l’intensité de la lésion, de la zone touchée et des lésions des organes voisins. Lorsqu’il est situé au niveau d’un œil, un hématome œil peut provoquer un décollement de la rétine ou une hémorragie.

traitements

Il est tout à fait possible de soulager une ecchymmose ou un hématome avec quelques conseils très simples.

Glace

Poser une poche de glace qu’il faut préalablement placer dans un tissu afin d’éviter l’apparition d’engelures. La glace permet en effet de calmer la douleur et de limiter l’extension de l’ecchymose. Il est également possible de placer des compresses froides sur la zone concernée, qu’il faut renouveler régulièrement.

Pansement compressif

Placer un pansement compressif autour du membre blessé pendant 10 minutes environ en utilisant une bande par exemple, ce qui permettra de limiter les saignements mais également de compresser et de limiter la taille l’hématome. Faire dépasser largement le pansement de la zone blessée. Puis appliquer à nouveau de la glace et effectuer un second pansement compressif qui sera moins serré que le premier.

Médicaments antalgiques

En cas de douleur importante, il est possible de prendre un médicament antalgique comme par exemple le paracétamol ou un AINS, anti-inflammatoire non stéroïdien. Eviter de prendre l’aspirine qui fluidifie le sang et qui aggraverait la situation. Penser également à utiliser des préparations à appliquer localement, comme ceux à base d'Arnica, qui peuvent parfois avoir une action positive.

Pharmacien ou médecin

Il est toujours conseillé de prendre l’avis de son pharmacien ou de son médecin..

Hématome sous un ongle

Lors de la présence d’un hématome sous un ongle, si la consultation d’un médecin est impossible, les douleurs peuvent être soulagées en évacuant le sang. Après désinfection, faire un petit trou dans l’ongle au milieu de l’hématome, en utilisant un trombone chauffé préalablement. Puis introduire une solution antiseptique par le trou et poser un pansement imbibé de désinfectant.

Hématome de l’oreille

Lors de la présence d’un hématome situé au niveau de l’oreille, il faut appliquer de la glace et poser un pansement compressif afin éviter l’apparition d’une oreille en chou-fleur.

Hématome au niveau de l’œil

Avant l’arrivée d’un médecin appelé en urgence, il faut s’allonger sur le dos et appliquer sur l’œil atteint un linge imbibé d’eau glacée.

Conseil

Il faut consulter son médecin lorsqu’un hématome ou une ecchymose surviennent sans raison apparente, surtout en cas de prise d’un médicament anticoagulant ou d’un traitement au long cours de corticoïdes.

Sources : Eureka Santé et Ameli.fr
Crédits photo : © kdshutterman - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Hématomes et ecchymoses: symtômes, causes, traitements » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.