Soins palliatifs et fin de vie

Octobre 2017


La Sfap, Société Française d'Accompagnement et de soins Palliatifs, appelle à une évaluation plus précise du pronostic vital à court terme pour décider ou non de la mise en place d'une sédation profonde et continue jusqu'au décès.

Contexte

La Société Française d'Accompagnement et de soins Palliatifs a constitué un groupe de travail dédié aux sédations suite à la loi du 2 février 2016 en faveur des malades et des personnes en fin de vie. Elle a publié plusieurs fiches repères spécifiques à la sédation profonde et continue jusqu'au décès, dont une ciblée sur l'évaluation du pronostic vital à court terme. En parallèle de ses recommandations, la Sfap rappelle la complexité des situations impliquant un cas de sédation, la nécessité d'un questionnement éthique et celle de la mise en place d'une démarche palliative globale.

Qu’est-ce qu’un pronostic engagé à court terme en situation palliative ?

La notion de court terme pouvant être sujette à interprétations, la Sfap fait le point sur les recommandations officielles actuelles. Les débats parlementaires de la loi Claeys Léonetti à l’Assemblée et au Sénat font état d'un pronostic de quelques heures à quelques jours, de même que l'European Association of Palliative Care (EAPC). La Sfap cite également les recommandations québécoises. Celles-ci indiquent que la sédation profonde et continue jusqu'au décès devrait être réservée aux patients dont le pronostic vital est estimé à deux semaines ou moins.

Comment évaluer qu’un pronostic vital est engagé à court terme en situation palliative ?

La Sfap souligne l'intérêt d'une évaluation pluri-professionnelle du pronostic vital : de cette manière, l'évaluation est généralement plus précise que celle réalisée par un soignant isolé. La Sfap précise également qu'un délai court a tendance à favoriser un pronostic proche de la réalité, avec une précision estimée à 87 % pour un pronostic exprimé en jours. Malgré l'élaboration d'indicateurs visant à estimer un pronostic vital, la Sfap indique que les évaluations restent imprécises. En effet, les scores concernent surtout les pathologies cancéreuses alors que la trajectoire de fin de vie peut également résulter d'une maladie neurodégénérative ou d'une insuffisance d'organe terminale.
La Sfap cite par exemple la « Palliative Performance Scale » (PPS) ou échelle de performance pour les patients en soins palliatifs, qui permet d'obtenir un complément à l'évaluation pluri-professionnelle. Le score est obtenu en fonction de la mobilité du patient, de son autonomie dans les soins personnels, de son alimentation, de son niveau de conscience et de l'intensité de la maladie.

Conclusions du groupe de travail

Pour une meilleure évaluation du pronostic vital engagé, la Sfap préconise de tenir compte d'un faisceau d'arguments cliniques tels que : la rapidité du déclin fonctionnel, l'atteinte d'organes vitaux, l'altération des signes vitaux, une chute rapide du score PPS (passant de 40 à 20 % en trois jours), et l'observation d'autres symptômes (œdèmes, dyspnée, anorexie, etc.)

Que proposer quand le pronostic vital n'est pas engagé ?

La Sfap ne recommande pas la mise en place d'une sédation profonde et continue jusqu'au décès si le pronostic vital n'est pas engagé à court terme. En revanche, il convient de tenir compte de la souffrance réfractaire même si le décès n'est pas imminent, en proposant une sédation proportionnée et réversible dont la durée est à fixer avec le patient. Contrairement à la sédation profonde, la sédation proportionnée permet au patient d'évaluer le soulagement de sa douleur. La situation doit également être réévaluée au réveil du patient.

Source

Évaluation du pronostic vital engagé à court terme, Société Française d'Accompagnement et de soins Palliatifs

Crédits photo : © cataliseur30 - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Soins palliatifs et fin de vie » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.