Infanrixtetra : indications et effets secondaires

Décembre 2017



Infanrixtetra,suspension injectable en seringue préremplie est un vaccin diphtérique, tétanique, coquelucheux acellulaire, poliomyélitique inactivé, adsorbé. Infanrixtetra est un vaccin indiqué, en rappel, pour protéger un enfant contre la Diphtérie, le Tétanos, la Coqueluche et la Polio. Infanrixtetra est indiqué chez l’enfant âgé de 16 mois à 13 ans inclus et agit en stimulant la production par l’organisme d’anticorps protecteurs contre la Diphtérie, le Tétanos, la Coqueluche et la Polio. L’injection se fait habituellement dans le muscle de l’épaule mais peut être injecté dans la cuisse chez les jeunes enfants.

Contre-indications

Ne pas utiliser Infanrixtetra en cas d’allergie à l’un des composants de ce médicament ou aux antibiotiques, néomycine et lpolymyxine ainqi qu’ au formaldéhyde.
Ne pas utiliser en cas d’antécédant de réaction allergique à un vaccin contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche ou la poliomyélite, de troubles neurologiques dans les 7 jours suivant une précédente vaccination par un vaccin contre la coqueluche et d’infection sévère avec une forte fièvre (supérieure à 38°C). Prendre l’avis d’un médecin en cas d’infection bénigne, comme par exemple une rhinopharyngite..

Précautions

Prendre l’avis de son médecin ou du pharmacien avant d’effectuer ce vaccin en cas d’antécédant d’apaprition d’une fièvre élevée survenue 48 h après une vaccination précédente d'infanrixtetra ou une vaccination contre la coqueluche, une fièvre élevée ,supérieure à 40°C , un collapsus ou pseudo-état de choc , la survenue de cris persistants pendant une durée de 3 heures ou plus, mais également des convulsions avec ou sans fièvre apparaissant dans les 3 jours suivant la vaccination.
Il faut faire preuve de prudence si l’ enfant présente une pathologié cérébrale non diagnostiquée ou évolutive ou d’une épilepsie non contrôlée, s’il présente des problèmes hémorragiques, ou s’il présente facilement des bleus, s’il a une prédisposition ou des antécédents familiaux de convulsions fébriles, ou des anomalies du son système immunitaire.

Avis de son médecin ou de son pharmacien

La survenue d’un malaise après, ou avant, toute injection avec une aiguille nécessite un avis médical.

Interactions avec d'autres médicaments

Prévenir son médecin ou son pharmacien si l’ enfant reçoit des médicaments ou des traitements comme une chimiothérapie ou une radiothérapie qui affectent son système immunitaire.

Grossesse et allaitement

Ce vaccin ne doit pas être administré pendant la grossesse ou l'allaitement car dans tous les cas, il est peu probable que ce vaccin soit administré à des femmes enceintes ou qui allaitent en raison de son indication chez les enfants âgés de 16 mois à 13 ans inclus.

Effets indésirables

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde. Les effets indésirables suivants peuvent survenir avec ce vaccin :

Réactions allergiques

Si votre enfant présente une réaction allergique très rapidement après que le vaccin a été administré, situation très rare, moins de 1 fois sur 10 000 doses de vaccin, il faut consulter son médecin immédiatement. Peuvent survenir une eruption cutanée pouvant s’accompagner de démangeaisons ou de bulles, un gonflement des yeux et du visage, une difficulté à respirer ou à avaler, une chute brutale de la pression artérielle ou une perte de connaissance.

Autres signes

Consultez immédiatement un médecin si apparaissent l’un des effets indésirables comme un collapsus, une perte de connaissance, une perte d’attention ou des convulsions.
Les autres effets indésirables très fréquents pouvant survenir pour plus d’une dose de vaccin sur 10, sont la somnolence, les maux de tête, une perte d’appétit, une fièvre supérieure ou égale à 38°C, une douleur, une rougeur et un gonflement au site d’injection, la survenue de cris inhabituels ainsi qu’une irritabilité et une agitation.
D’autres manifestations fréquentes pouvant survenir pour moins d’une dose de vaccin sur 10 comme une diarrhée, des nausées et des vomissements, une fièvre supérieure à 39,5°C, un malaise, une induration au site d’injection et une fatigue. L’apparition d’une eruption ou d’une réaction allergique au niveau de la peau peut parfois survenir.
Des réactions plus rares survenant pour moins d’une dose de vaccin sur 1000 peuvent s’observer comme une augmentation de la taille des ganglions cervicaux, axillaires et inguinaux, une bronchite, une toux, des démangeaisons ou une urticaire. Très rarement peuvent survenir pour moins d’une dose de vaccin sur 10000, des saignements et des bleus survenant plus facilement faciles qu’en temps normal, une apnée, un œdème de Quincke pouvant provoquer des difficultés à avaler ou à respirer ou des vésicules au niveau du site d’injection.
Une augmentation du risque de réactions locales au site d’injection, a été observée après l’administration de doses de rappel d’ Infanrixtetra, la réaction pouvant s’étendre au bras ou à la jambe vacciné entier, survenant habituellement dans les 48 heures suivant la vaccination et disparaissant dans les 4 jours.

Sources : base de données publiques des médicaments
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=69777706

Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Infanrixtetra : indications et effets secondaires  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.