Perturbateurs endocriniens : éviter les risques chez l'enfant

Août 2017


Les perturbateurs endocriniens sont potentiellement nocifs pour les enfants, et leurs effets peuvent se manifester dès la naissance ou après plusieurs années. Le point sur les risques liés aux perturbateurs endocriniens et les modalités pour s'en protéger.

Définition et mode d'action

Le système endocrinien désigne l'ensemble des organes qui produisent des hormones. Les perturbateurs endocriniens agissent sur ce système et altèrent son fonctionnement normal. Ce phénomène peut causer des effets néfastes sur la croissance, le métabolisme, le développement des organes reproducteurs et du cerveau. Les perturbateurs endocriniens seraient également en cause dans la survenue de certains cancers.

Risques chez l'enfant

Exposition aux perturbateurs endocriniens

Les enfants sont aussi exposés que les adultes aux dangers que représentent les perturbateurs endocriniens. Selon une étude publiée en avril 2017 et menée sur des enfants de 10 à 15 ans, les cheveux des enfants pourraient contenir en moyenne une trentaine de substances toxiques différentes.
Les enfants sont potentiellement exposés aux perturbateurs endocriniens par les produits du quotidien (l'alimentation, les cosmétiques, les articles d'hygiène, les vêtements, les jouets, etc) mais aussi dans l'air et dans les sols. Il existe également un risque de contamination in-utero si la femme enceinte a été exposée à des substances toxiques pendant la grossesse.

Risques pour la santé

Les perturbateurs endocriniens sont susceptibles de modifier la production d'hormones, de mimer leur action ou de l'empêcher. Chez l'enfant, ces effets néfastes peuvent se traduire par des retards de croissance, une puberté précoce ou encore des malformations au niveau des organes génitaux.
Les conséquences d'une exposition aux perturbateurs endocriniens peuvent se manifester dès la naissance ou après plusieurs années. Le lien entre la durée d'exposition et le niveau de toxicité de chaque substance est encore mal connu.

Prévention

L'exposition aux perturbateurs endocriniens ne peut pas être complètement évitée de nos jours en raison de leur présence dans de nombreux produits et dans l'air. En revanche, il est possible de limiter les contacts avec les molécules toxiques en modifiant ses habitudes de consommation : vérifier les étiquettes des produits et la présence éventuelle de substances comme le paraben, et privilégier les produits issus de l'agriculture biologique. Chez soi, il est recommandé d'aérer fréquemment les pièces pour assainir l'air ambiant.
A noter que l'utilisation de bisphénol A dans la fabrication des biberons et des contenants alimentaires est interdite dans l'Union Européenne.

Pour aller plus loin



Crédits photo : © fotorealis - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par sante-medecine.
Ce document intitulé « Perturbateurs endocriniens : éviter les risques chez l'enfant » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.