Tuberculose – prévention et vaccination

Décembre 2017


La tuberculose est une maladie dont l'incidence est faible en France. Potentiellement mortelle et très contagieuse, elle nécessite tout de même une vigilance particulière. Comment éviter les infections et comment se déroule la vaccination ?

Définition

La tuberculose est une maladie infectieuse due au bacille de Koch, dont la forme pulmonaire s'avère particulièrement contagieuse.
La tuberculose est potentiellement mortelle chez les populations à risque et reste responsable de plusieurs centaines de décès en France chaque année.

Prévention

La tuberculose se transmet par voie aérienne : éternuements, toux ou toute projection de gouttelettes même au cours d'une conversation. Pour s'en prémunir, il est conseillé d'éviter tout contact avec des personnes infectées. Aussi, un diagnostic précoce est souhaitable afin d'isoler les individus contagieux.

Dépistage

Le dépistage de la tuberculose n'est pas systématique mais il est proposé aux personnes à risque : celles ayant été en contact avec un sujet infecté, les enfants de moins de 15 ans issus de régions ou pays où la maladie est présente, et les individus dont le système immunitaire est affaibli.
Le dépistage est réalisé au moyen d'un test IDR (intradermoréaction). Il consiste à injecter sous la peau une petite quantité d'une solution extraite d'une mise culture de bacille de Koch (tuberculine) et à étudier une éventuelle réaction cutanée.

Vaccin contre la tuberculose

Personnes à risque

En France, le vaccin contre la tuberculose (BCG) n'est plus obligatoire pour les enfants entrant en collectivité depuis 2007. Il est recommandé aux enfants à risque élevé en fonction de leur lieu de naissance : Île-de-France, Guyane, Mayotte, et les pays où la tuberculose est persistante (forte endémie).
La vaccination concerne également les enfants ayant des antécédents familiaux de tuberculose, les enfants dont au moins un des parents est né dans un pays à risque, et ceux amenés à séjourner dans un de ces pays.
D'autres situations à risque peuvent être identifiées par le médecin et requérir une vaccination contre la tuberculose : précarité, logement surpeuplé, contacts réguliers avec des personnes se rendant dans des pays endémiques.
La vaccination reste en revanche obligatoire pour les professionnels de santé, les étudiants en médecine, les personnes travaillant dans des établissements pénitentiaires, les assistantes maternelles et les sapeurs-pompiers.

Injections

Les recommandations préconisent une injection unique d'une demi-dose de vaccin de la naissance à l'âge de deux mois, sans dépistage préalable.
Après un dépistage et en cas de résultat négatif, une injection unique d'une demi-dose est pratiquée de trois à onze mois. A partir de l'âge d'un an, la vaccination repose sur une injection d'une dose de vaccin.
A noter qu'il est possible de se faire vacciner contre la tuberculose jusqu'à l'âge de 15 ans.

Pour aller plus loin

La tuberculose : point sur la vaccination, Inpes (PDF)

Crédits photo : © Andrey Popov - Fotolia.com

Publi-information
Publié par sante-medecine.
Ce document intitulé « Tuberculose – prévention et vaccination » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.