Mélanome vulvaire et mélanome vaginal : diagnostic et traitements

Décembre 2017


Le mélanome génital est une forme rare de cancer qui se développe au niveau de la vulve ou du vagin. Il nécessite une prise en charge au cas par cas, et un diagnostic précoce pour augmenter les chances de guérison.

Symptômes

Le mélanome se manifeste par l'apparition sur la peau ou les muqueuses d'une petite tâche brune ou noire dont l'aspect évolue rapidement : changement de couleur, d'épaisseur et augmentation de taille. Il peut se développer à partir d'un grain de beauté, ou sur une partie de la peau qui ne présentait pas d'anomalie particulière. Lorsqu'il est localisé au niveau de l'appareil génital féminin, le mélanome vulvaire peut se développer sur le clitoris, les grandes lèves, les petites lèvres, et la zone autour de l'urètre. Le mélanome vaginal concerne généralement le tiers distal du vagin (tiers le plus près de la vulve) et sa paroi antérieure.
Le mélanome génital est parfois associé à des saignements, des démangeaisons (prurit) et à la présence d'une masse pelvienne.

Diagnostic

Le diagnostic d'un mélanome vulvaire ou vaginal repose sur plusieurs examens : un examen gynécologique complet, un examen muqueux et cutané pour rechercher la présence éventuelle d'autres mélanomes, et une biopsie pour confirmer le diagnostic. Le médecin interroge également la patiente sur ses antécédents personnels et familiaux. Pour évaluer l'extension du cancer, des examens d'imagerie comme l'échographie ou l'IRM s'avèrent souvent nécessaires.
Le mélanome vulvaire ou vaginal apparaissant dans des zones difficilement visibles, son diagnostic est souvent tardif, ce qui peut compromettre le pronostic.

Traitements

La prise en charge d'un mélanome génital est décidée au cas par cas, selon l'état de santé de la patiente, la localisation du mélanome et son stade d'évolution. Elle est déterminée à la suite d'une réunion de concertation pluridisciplinaire incluant un oncologue gynécologue et un spécialiste des tumeurs cutanées.

Chirurgie

Un mélanome vulvaire peut être retiré au moyen d'une exérèse locale large (la taille de la zone retirée est plus grande que celle de la lésion) ou d'une vulvectomie (ablation de la vulve).
La chirurgie est également proposée en cas de mélanome vaginal. Il peut s'agir d'une exérèse large conservatrice ou d'une colpohystérectomie (ablation de l'utérus et d'une partie du vagin).

Radiothérapie

Le traitement par radiothérapie peut être proposé aux patientes non opérables, ou en complément d'une intervention chirurgicale.

Suivi

Le traitement d'un mélanome vulvaire ou d'un mélanome génital nécessite une surveillance tous les 3 à 6 mois pendant 5 ans, puis tous les ans à vie.
Un suivi psychologique peut également être proposé à la patiente.

Pour aller plus loin

Les mélanomes, Société Française de Dermatologie

Crédits photo : © SENTELLO - Fotolia.com

Publi-information
Publié par sante-medecine.
Ce document intitulé « Mélanome vulvaire et mélanome vaginal : diagnostic et traitements » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.