Troubles du sommeil : répercussions sur la santé

Novembre 2017

Le manque de sommeil peut représenter des dangers pour la santé. Une étude* parue en 2013,« Sleep Deprivation Can Change Your Genes” a montré qu’une seule semaine de sommeil de moins de 6 heures par nuit affecte plus de 700 de nos gênes.



Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Prise de poids et obésité

Des études ont démontré qu’un manque de sommeil entrainait une envie de manger en plus grande quantité avec une préférence pour les aliments riches en calories et en glucides en raison d’une modification du taux de deux hormones, la gréline et la leptine, impliquées dans la gestion de l’appétit et de la faim

Dépréssion

Le manque de sommeil peut entrainer une dépréssion, masquée le plus souvent la plupart du temps. les personnes concernées ne réalisent pas et ne veulent pas accepter qu'ils souffrent d'une dépression qui s'aggrave année après année avec le manque de sommeil

Accidents de la route, accidents du travail et accidents domestiques

Un rapport de l’Observatoire National Interministériel de Sécurité routière de 2015, précise que près de 12 % des accidents en France sont liés à une perte de vigilance et sur l'autoroute, ce chiffre atteint 33 % des accidents mortels. Rappelons que la somnolence représente, la première cause de mortalité. Un manque de sommeil entraine également une augmentation des risques d’accidents du travail. La somnolence est responsable de 20 à 30 % des accidents survenant chez les routiers professionnels. La somnolence est à l'origine d' un ralentissement du temps de réaction ou de modifications du champ visuel.

Troubles cognitifs

Un sommeil de moins de 5 heures par nuit entraîne des défauts d’apprentissage ainsi qu’une baisse de la motivation, un décrochage scolaire ou des soucis professionnels. Les personnes qui souffrent d’insomnie présentent un taux d’absentéisme au travail 2 fois plus important que pour les autres troubles du sommeil. Surviennent également des troubles de l’attention et une diminution des capacités de traiter l’information avec des troubles de la mémoire pouvant avoir des répercussions sur la qualité de votre travail.

Troubles psychologiques

Selon une étude réalisée en 2007 par l’Université de Californie et l’Ecole de Médecine de Harvard, peuvent également survenir des troubles psychologiques avec une irritabilité et un stress plus important.


Sources : http://www.inserm.fr/thematiques/neurosciences-sciences-cognitives-neurologie-psychiatrie/dossiers-d-information/sommeil

Diabète

De nombreuses études ont établi un lien entre le manque de sommeil et l’apparition d’un diabète de Type 2, en raison nottament d’une diminution de la sensibilité à l’insuline
  • Sleeping too little, or too much, linked to heart disease, diabetes, obesity , 2013, Science Daily
  • Sleep Deprivation Could Spur Hormonal Changes Linked With Obesity, Review Finds, 2012, Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics.

Maladies cardiovasculaires et hypertension artérielle

Le manque de sommeil chronique représente un facteur de risque d'hypertension artérielle, d’athérosclérose , d’insuffisance cardiaque et d’ infarctus.

Cancer

Des études ont mis en évidences les personnes qui ne dorment pas bien ont plus de probabilité de développer des polypes colorectaux. D’autres études dont celles effectuées chez des femmes travaillant la nuit ont également mis en relation le manque de sommeil avec le cancer du sein

Infections virales et fonctions immunitaires

Le manque de sommeil peut entrainer une diminution des cytokines, hormones qui favorisent le sommeil et une diminution des anticorps et des cellules qui combattent les infections. Une étude Une étude de la Carnegie Mellon University a montré que dormir moins de sept heures par nuit était associé à un risque trois fois plus élevé d'attraper un rhume.

AVC

Plusieurs études précisent que les personnes d'âge moyen et d'âge mûr dormant moins de six heures de sommeil par nuit ont quatre fois plus de risques de voir survenir un AVC.

Mortalité plus élevée

Une étude de SLEEP portant sur 1741 hommes et femmes et s'échelonnant sur 10 à 14 ans a montré que les hommes qui dormaient moins de six heures par nuit présentaient un taux de mortalité significativement plus élevé.

Autres troubles

Un manque de sommeil peut provoquer également des maux de tête et des troubles gastro-intestinaux.

En savoir plus

Dossier sommeil

Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Troubles du sommeil : répercussions sur la santé » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.