Bébé qui pleure le soir ou la nuit : causes et solutions

Décembre 2017




Un bébé qui pleure quotidiennement en fin de journée est peut-être en train de se caler sur le rythme jour/nuit (dysrythmie du soir). Il peut aussi s’agir de « pleurs de décharge », pour évacuer les tensions cumulées dans la journée. Il n’est généralement pas nécessaire de consulter, sauf si les pleurs sont liés à des causes médicales ou psychologiques.

Causes Physiologiques

Les pleurs sont fréquents chez le nourrisson car il ne dispose pas d’autre moyen pour communiquer, aussi les causes sont nombreuses et variées. Généralement, en procédant par élimination, il est possible d’en trouver l’origine très souvent d’ordre physiologique : faim, soif, sommeil, poussée dentaire, coliques, fièvre, etc.

Dysrythmie du soir

La dysrythmie du soir est évoquée lorsque le nourrisson est en train de se caler sur un rythme jour/nuit. Il s'agit d'une transition difficile pour le tout-petit qui passe de cycles d’éveil et de sommeil relativement courts à des cycles diurnes/nocturnes plus longs. Son organisme commence à percevoir l’alternance du jour et de la nuit. Cette perturbation entraîne une hyperactivité chez l’enfant en bas âge à la tombée de la nuit. Son système d’éveil s’emballe et il ne sait plus comment l’arrêter.

Autres causes

Dans certains cas, les causes des pleurs du bébé sont plus difficiles à déterminer. Lorsque les pleurs se situent systématiquement en fin de journée, sans que rien ne puisse les apaiser, il s’agit de « pleurs de décharge ». Ils permettent au bébé de se défouler et d’évacuer les tensions accumulées dans la journée. Un sentiment d’angoisse peut se manifester avec l’obscurité et aussi parce que les parents sont eux-mêmes tendus et fatigués. Très fréquents chez les enfants de moins de 4 mois, ces pleurs tendent à se résorber naturellement avec l’âge.

Comment apaiser les pleurs nocturnes

Tout dépend de la personnalité du bébé, mais le calme et la sérénité sont toujours préconisés pour l’aider à effectuer cette transition vers un changement de cycles.Le nourrisson peut avoir besoin d’une présence rassurante et de gestes apaisants, d’être câliné, bercé ou au contraire d’être tranquille, seul dans son lit.

Quand consulter un médecin ?

Il est recommandé de consulter si les pleurs de fin de journée s’accompagnent de symptômes tels qu’une fièvre élevée, des coliques, des vomissements, si le nourrisson semble souffrir et si les pleurs ne diminuent pas malgré les gestes d’apaisement. La consultation peut aussi être préconisée pour des raisons d’ordre psychologique, lorsque les pleurs sont liés à l’état de fragilité de la maman, ou s'ils deviennent insupportables pour la famille. Un suivi psychologique est alors prescrit à tous les membres afin de dénouer la situation.

Pour aller plus loin

Le sommeil du nourrisson, Société Française de Recherche et de Médecine du Sommeil

Crédits photo : © Кирилл Рыжов - Fotolia.com

Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Bébé qui pleure le soir ou la nuit : causes et solutions  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.