Exposition aux nanoparticules : risques et prévention

Novembre 2017



Fréquemment utilisées dans les produits de consommation courants comme les confiseries, les nanoparticules ont de multiples propriétés. Bien que les risques pour la santé ne soient pas encore précisément connus, il convient de faire preuve de vigilance.

Définition

Les nanoparticules ou nanomatériaux désignent une catégorie de composants extrêmement petits et invisibles à l’œil nu, dont les dimensions sont comprises entre 1 et 100 nanomètres. Ils peuvent être d'origine naturelle, artificiels, ou émis par l'activité humaine.

Facteurs d'exposition

Certains articles de consommation courante comme l'alimentation, les cosmétiques, les produits d'hygiène ou encore les textiles contiennent des nanoparticules pour leurs propriétés diverses. Elles agissent par exemple sur la conservation, le goût, les textures, les odeurs des aliments ou encore la résistance à l'eau d'un vêtement. L'additif E171 par exemple (dioxyde de titane) est utilisé dans les confiseries et les dentifrices en tant qu'opacifiant et colorant blanc. Il existe également des situations d'exposition professionnelle : fabrication, utilisation ou émission de nanomatériaux.

Risques pour la santé

Il existe autant de risques potentiels pour la santé que de variétés de nanoparticules, et leurs effets sur la santé humaine sont encore mal connus. Plusieurs études suggèrent des risques de troubles respiratoires ou cardiovasculaires suite à une exposition aux nanomatériaux manufacturés. A l'inverse, certaines nanoparticules sont totalement inoffensives.
En janvier 2017, une étude a mis en évidence la possibilité de risques d'altération du système immunitaire au niveau de l'intestin et de lésions du côlon liés à l'absorption de l'additif E171.

Prévention

Les recommandations actuelles quant à l'exposition aux nanoparticules visent surtout à la réalisation d'études poussées afin de déterminer leur toxicité et le niveau de risque pour la santé humaine. L'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) préconise également le renforcement du cadre réglementaire concernant les nanomatériaux manufacturés pour améliorer leur traçabilité et prendre des mesures adéquates.
Dans le cadre professionnel, l'exposition aux nanoparticules est soumise à la même réglementation que les produits chimiques. Au quotidien, il est conseillé de limiter la consommation de produits transformés pour éviter d'être exposé aux nanoparticules via l'alimentation.

Pour aller plus loin

Nanomatériaux, Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles


Crédits photo : © alekseyliss - Fotolia.com

Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Exposition aux nanoparticules : risques et prévention » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.