Botulisme: symptômes, facteurs de risque, prévention

Mai 2017




Le botulisme est une pathologie provoquée par la toxine botulique. Les intoxications sont rares, mais elles peuvent être à l'origine de graves complications respiratoires parfois fatales.

Causes et facteurs de risque

Le botulisme est dû à la bactérie Clostridium botulinum et plus précisément par la toxine botulique qu'elle produit, extrêmement puissante et dangereuse. La bactérie C. botulinum est présente dans le sol, l'eau et les sédiments marins. Elle se développe sans oxygène (bactérie anaérobie). L'intoxication alimentaire est l'une des causes de botulisme. La bactérie peut se développer et libérer des toxines dans des aliments préparés et conservés dans de mauvaises conditions d'hygiène. Le risque est particulièrement présent en cas de consommation de conserves réalisées chez soi.
Dans le cas du botulisme infantile, l'intoxication se produit chez le nourrisson de moins de six mois à la suite d'une colonisation de spores de C. botulinum dans l'intestin. Le botulisme peut également survenir après la contamination d'une blessure par la bactérie.

Symptômes

La constipation associée à des difficultés pour maintenir la tête droite sont les premiers symptômes de botulisme chez le nourrisson. Ils s'accompagnent d'une perte d'appétit, de fatigue et d'irritabilité.
Les signes de botulisme alimentaire sont similaires à ceux du botulisme par blessure. La maladie se manifeste par des troubles de la vue, des difficultés de déglutition et d'élocution, suivis par des troubles respiratoires, des troubles digestifs et une faiblesse des muscles menant à une paralysie. Les formes les plus graves de botulisme peuvent conduire à de graves complications respiratoires et peuvent être fatales en l'absence de prise en charge.

Traitement

La prise en charge du botulisme repose principalement sur un traitement symptomatique. En cas de troubles respiratoires, l'hospitalisation et le placement sous assistance respiratoire peuvent s'avérer nécessaires.L'administration d'antibiotiques n'est généralement pas préconisée pour traiter le botulisme, à l'exception du botulisme infantile.
Il est également possible d'avoir recours à un sérum anti-toxine à condition de l'employer de manière précoce dès les premiers signes.

Prévention

Les mesures de prévention contre le botulisme concernent surtout l'alimentation. Il est recommandé de veiller à consommer des aliments respectant les règles d'hygiène et de conservation, et de faire preuve de vigilance à l'égard des conserves familiales.Le vaccin anti-botulique existe, mais il est réservé aux personnes très exposées travaillant dans des laboratoires car il peut provoquer d'importants effets secondaires.
Le botulisme fait également partie des maladies à signalement obligatoire à l'Agence Régionale de Santé.

Pour aller plus loin

Qu'est-ce que le botulisme ? Institut national de veille sanitaire

A lire également

Botulisme : définition

Crédits photo : © royaltystockphoto - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Botulisme: symptômes, facteurs de risque, prévention  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.