Sport: attention aux médicaments

Mai 2017


Certains médicaments peuvent entrainer certains problèmes lorsqu’ils sont pris au cours d’un sport, en raison de leurs effets secondaires, comme par exemple des troubles de la vision, une baisse de la vigilance, des vertiges ou des tremblements.

Les sports à risque

Les sportifs pratiquant des sports à risques comme par exemple l’escalade, la plongée sous-marine ou l’alpinisme, ainsi que lors d’épreuves de compétition sont les plus exposés aux effets secondaires de certains médicaments.

Baisse de la vigilance et somnolence

De nombreux médicaments peuvent provoquer une somnolence ainsi qu’une baisse de la vigilance. Citons les benzodiazépines, médicaments prescris au cours de l’anxiété et de l’insomnie, les anti histaminiques, médicaments prescrits au cours de manifestations allergiques, les allergies, les anti dépresseurs, les neuroleptiques, les anti parkinsonniens , les médicaments contre la toux ou contre la douleur contenant de la codeine et le primpéran, prescris au cours des nausées et vomissements.
Ces médicaments sont facilement repérables car signalés sur leur emballage par un pictogramme représentant une automobile dans un triangle.

Tremblements

De nombreux médicaments peuvent provoquer des tremblements ou des difficultés à coordonner les mouvements. Citons les médicaments contenant du lithium , certains antiépileptiques, certains antidépresseurs de la famille des imipraminiques, certains neuroleptiques, les bronchodilatateurs prescrits dans le traitement de l’asthme et les antihistaminiques antiallergiques de la première génération.

Troubles digestifs

De nombreux médicaments peuvent entrainer des nausées, douleurs gastriques, brûlures d’estomac, des épisodes de diarrhées, qui peuvent handicaper pendant le sport et représenter un handicap au cours d’une compétition.

Difficultés de concentration

De nombreux médicaments peuvent provoquer des difficultés de concentration voire parfois une confusion et représenter un réel danger. Citons les benzodiazépines , certains anti dépresseurs, les antihistaminiques, les antibiotiques de la famille des quinolones et certains opiacés contenant du tramadol et de la morphine, prescris dans le cadre de douleurs appartenant.

Troubles de la vision

Certains médicaments peuvent entraîner des troubles de la vision. Citons les antidépresseurs de la famille des imipraminiques ou des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine, les antiparkinsonniens, certains neuroleptiques et les antihistaminiques.

Problèmes muculaires, crampes, tendinites

Certains médicaments peuvent entrainer des crampes, une fatiguabilité musculaire et des tendinites être à l'origine d'effets indésirables au niveau des muscles et des tendons.

Retard de la coagulation du sang

Certains médicaments prescrits pour fluidifier le sang dans la prévention de l’AVC et de l’infarctus du myocarde doivent éviter les sports pouvant provoquer des contusions ou des plaies comme par exemple le rugby ou les sports de combat et faire preuve de prudence en cas de survenue de saignements qui persistent plus longtemps qu’habituellement.

Vertiges

De nombreux médicaments peuvent provoquer des vertiges. Citons les AINS, les antalgiques de la famille des opiacés, les psychotropes, les médicaments contre l’hypertension artérielle de la famille des inhibiteurs de l’enzyme de conversion, certains antibiotiques de la famille des quinolones, des cyclines et aminosides, certains médicaments contre l’épilepsie et les antiulcéreux de la famille des antihistaminiques H2. Les diurétiques, les médicaments prescrits en cas de vomissements, migraine, allergie, toux, paludisme et l’asthme peuvent aussi entrainer parfois des vertiges. Il est donc toujours important de lire la notice.

Douleurs des mains et des pieds

Certains médicaments peuvent entrainer des douleurs locales, ressemblant à des brûlures, picotements, ou décharges électriques au niveau des mains et des pieds. Citonsla chloroquine, prescrite au cours du paludisme, des médicaments prescris contre certaines infections le métronidazole et le tinidazole,certains médicaments anti cancéreux, et contre l’infection par le VIH, mais également des médicaments prescris au cours du dans le sevrage alcoolique, dans les troubles du rythme cardiaque, dans le traitement de la tuberculose et celui des les infections urinaires.

Automédication

Les médicaments sans ordonnance peuvent comme les autres entraîner des effets secondaires. Il est donc important de bien lire la notice et de s’informer auprès de son médecin ou de son pharmacien.


Sources : Eurekasante.vidal



En savoir plus sur http://eurekasante.vidal.fr/sport/sport-medicaments/medicaments-genant-sport.html?pb=troubles-locomoteurs#jWEo6l4cGhw7PFyp.99

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Sport: attention aux médicaments » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.