Cardiopathie congénitale – symptômes, diagnostic et traitement

Septembre 2017



Les cardiopathies congénitales sont des maladies du cœur, apparaissant lors du développement du fœtus. Elles sont relativement nombreuses et souvent graves. Il est possible d’en détecter certaines dès la grossesse et de les traiter spécifiquement en fonction de leur gravité.

Définition

Les cardiopathies congénitales apparaissent chez le fœtus au cours de sa formation dans le ventre de sa mère. Elles concernent près de 1% des naissances chaque année.
Il existe deux types de cardiopathies congénitales pouvant occasionner différentes pathologies. Tout d'abord les cardiopathies congénitales non cyanogènes, entraînant une communication inter-ventriculaires et inter-auriculaires (circulation du sang entre les compartiments cardiaques qui ne devrait pas avoir lieu), l’absence de fermeture du canal artériel après la naissance ou le rétrécissement - “sténoses” - des artères et des veines. Puis les cardiopathies congénitales cyanogènes, plus graves, dont les plus fréquentes sont la tétralogie de Fallot - un syndrome combinant plusieurs malformations cardiaques - et l’inversion de l’artère pulmonaire et de l’aorte.

Causes

Des anomalies chromosomiques (dans les cas de trisomie 21 ou syndrome de Turner), une infection (rubéole, toxoplasmose...), la prise de substances toxiques ou le diabète chez la mère pendant la grossesse peuvent être à l’origine de cardiopathies congénitales.

Symptômes

A la naissance, l’enfant peut être cyanosé, avec une teinte bleuâtre de la langue et des lèvres, due à la circulation anormale du sang et à la baisse du taux d’oxygène dans le sang. Une cardiopathie congénitale peut également se manifester par une insuffisance cardiaque, avec une respiration rapide et des battements de cœur forts et accélérés. Chez l’enfant plus grand, il est possible de déceler une cardiopathie congénitale s’il s’essouffle rapidement, s’il rencontre des troubles alimentaires, de croissance, s’il est sujet à des malaises ou à l’hyperthermie. Dans ces cas, il est recommandé de consulter rapidement un cardiologue.

Diagnostic

Certaines cardiopathies congénitales peuvent être détectées in utero, lors des échographies de contrôle. Si le sujet présente plusieurs symptômes, le médecin spécialisé explore le cœur à l’aide de plusieurs tests (radiographie, échographie, IRM, électrocardiogramme... ). L’examen peut nécessiter un cathétérisme cardiaque (introduction d’un cathéter dans une artère).

Traitements

En fonction de la gravité de la pathologie, une prise en charge chirurgicale rapide est nécessaire.
Dans certains cas, les cardiopathies congénitales ne requièrent qu’un traitement médical visant à améliorer le fonctionnement du cœur.

Pour aller plus loin

Cardiopathies congénitales et pédiatriques, Société Française de Cardiologie

A lire également

Cardiopathie congénitale - Définition

Crédits photo : © adrian_ilie825 - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Cardiopathie congénitale – symptômes, diagnostic et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.