Bronchiolite du nourrisson:prévention des risques de contagion et d'hospitalisation

Novembre 2017


La bronchiolite est fréquente chez les enfants de moins de deux ans. La pathologie survient généralement sous forme d‘épidémies entre octobre et mars, avec un pic entre décembre et janvier. Elle est très virale, mais certaines précautions permettent de limiter la contagion.

Limiter les risques d’hospitalisation

La bronchiolite évolue normalement vers une guérison en quelques jours. Le traitement passe par une hydratation et le désencombrement du nez à l’aide de sérum physiologique. La kinésithérapie respiratoire facilite e dégagement des voies respiratoires encombrées par des bouchons muqueux. L’état respiratoire de l'enfant doit être surveillé pour détecter toute complication éventuelle.
En cas de signe de dyspnée trop forte, de surinfection bactérienne ou en présence de tout symptôme digestif et respiratoire aggravé, l’hospitalisation est conseillée. Elle est aussi préconisée pour les enfants de moins de trois mois, surtout ceux nés prématurés.

Prévenir la contagion

La bronchiolite se transmet d’une personne à l’autre ou indirectement par le biais d’objets contaminés par la salive : jouets d’enfant, linge de toilette, biberons…
Certaines précautions permettent de limiter la transmission du virus de la bronchiolite. Il est recommandé aux parents ou aux adultes en contact avec l’enfant de se laver les mains très régulièrement, à l’eau chaude et au savon ou en utilisant une solution hydroalcoolique. Les enfants aussi doivent se laver les mains de manière systématique. Un nettoyage régulier des jouets, du linge de maison, des vêtements et de tous les accessoires du quotidien est recommandé. Les échanges de jouets, de tétines ou de biberons sont à proscrire.

Éviter les récidives

Une première infection n’immunise pas l’enfant. Il peut donc être touché plusieurs fois au cours d’une même année par la bronchiolite, et plusieurs fois au cours de sa vie. Pour préserver ses poumons et éviter la récidive ou une nouvelle contagion, certaines pratiques doivent être respectées.La chambre doit être aérée chaque jour pendant une dizaine de minutes. Tout risque de tabagisme passif doit être proscrit, et les sorties dans des lieux fermés (transports en commun, galeries commerciales…) doivent être limitées.Lorsque les proches souffrent d’une rhinopharyngite ou d’une bronchite, il est préférable d’éviter d’embrasser l’enfant.

Pour aller plus loin

Épidémie de bronchiolite Agence régionale de santé (ARS)


Crédits photo : © Yves Damin - Fotolia.com

Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Bronchiolite du nourrisson:prévention des risques de contagion et d'hospitalisation » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.