Agitation nocturne - symptômes, diagnostic et prise en charge

Mai 2017




Les symptômes d'agitation nocturne ou parasomnies diffèrent selon l'âge et la phase du sommeil. En cas d'important retentissement sur le quotidien, une consultation médicale s'impose.

Définition

L'agitation nocturne désigne plusieurs troubles du sommeil pouvant se manifester chez l'enfant, l'adulte ou la personne âgée. Elle peut survenir durant les phases de sommeil profond ou de sommeil paradoxal.Ces troubles sont également appelés parasomnies et sont à distinguer des dyssomnies qui correspondent à un sommeil de mauvaise qualité ou de durée insuffisante.

Symptômes

Le signe le plus fréquent d'agitation nocturne est le somnambulisme : l'exécution de gestes du quotidien ou de comportements automatiques entre l'éveil et le sommeil, n'excédant pas quelques minutes. Les accès de somnambulisme se produisent au cours de la phase de sommeil profond et concernent les individus de tous âges même s'ils sont plus fréquents chez l'enfant. Chez l'enfant, l'agitation nocturne peut aussi se traduire par des terreurs nocturnes survenant en début de nuit ou par des éveils confusionnels.En fin de nuit, les troubles du sommeil se manifestent par des cauchemars. Chez la personne âgée, l'agitation nocturne et les cauchemars peuvent être violents au point d'occasionner des blessures.

Causes et facteurs de risque

Un sommeil agité peut être dû à des prédispositions génétiques ou à des troubles psychologiques comme le stress et l'anxiété. La consommation d'alcool et les carences en sommeil font également partie des causes fréquentes de parasomnies. Chez le sujet âgé, les troubles du sommeil sont souvent liés à la maladie de Parkinson ou à la maladie d'Alzheimer. Ils peuvent aussi résulter d'effets secondaires de traitements médicamenteux (effets iatrogènes).

Diagnostic

Lorsqu'elle perturbe le quotidien ou le développement de l'enfant, l'agitation nocturne doit conduire à une consultation médicale. Chez un médecin généraliste dans un premier temps, et éventuellement chez un spécialiste du sommeil.

Prise en charge

La prise en charge de l'agitation nocturne doit être adaptée à ses causes et à la nature des symptômes.Elle passe notamment par des mesures d'hygiène de vie (baisse de la consommation d'alcool) et par la sécurisation de la chambre pour limiter tout risque de blessure. Il convient également de respecter une bonne hygiène de sommeil, avec des horaires réguliers et un nombre d'heures de sommeil adapté aux besoins. Un traitement médicamenteux peut également être envisagé en dernier recours si les signes d'agitation nocturne persistent. En cas de troubles du sommeil liés à une pathologie ou à la prise de médicaments, le traitement doit être revu par le médecin.

Pour aller plus loin

Réseau Morphée, réseau de santé consacré à la prise en charge des troubles chroniques du sommeil

A lire également

Parasomnie : définition

Crédits photo : © Aycatcher - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Agitation nocturne - symptômes, diagnostic et prise en charge » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.