Compléments alimentaires destinés aux sportifs : risques pour la santé pour des bénéfices incertains

Janvier 2017




Destinés à développer la masse musculaire ou à contribuer à l'élimination des graisses, les compléments alimentaires pour sportifs ne sont pas sans risques pour la santé. L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, l'Anses, a mené une expertise pour évaluer ces risques, et a établi des recommandations en conséquence.

Contexte et risques pour la santé

Quarante-neuf signalements d'effets indésirables ont été recueillis par le dispositif de nutrivigilance de l'Anses concernant des compléments alimentaires destinés aux sportifs (développement de la masse musculaire ou diminution de la masse grasse). Parmi ces effets indésirables, des troubles cardiovasculaires : AVC, tachycardie et arythmie mais également des retentissements d'ordre psychique : anxiété, troubles de l'humeur. L'Anses précise qu'il n'existe pas de données scientifiques permettant de démontrer l'efficacité des compléments alimentaires sur la performance sportive, et que par conséquent les bénéfices de ces produits restent hypothétiques.
L'Anses attire également l'attention sur les produits vendus sur Internet, dont certains sont frauduleux ou modifiés dans leur composition (adultération). Ils peuvent être de mauvaise qualité voire toxiques, et induire des risques sur la santé en plus de donner lieu à des contrôles anti-dopage positifs.

Les recommandations de l'Agence

Après expertise, l'Anses déconseille la consommation de compléments alimentaires permettant de développer la masse musculaire ou de réduire la masse grasse aux personnes à risques, souffrant de troubles cardiovasculaires, rénaux, hépatiques ou neuropsychiatriques.
Cette recommandation s'adresse aussi aux enfants, aux adolescents, aux femmes enceintes ou qui allaitent.En parallèle, l'Anses souhaite attirer l'attention des pouvoirs publics dans le but de réfléchir à la pertinence de la vente de compléments alimentaires sur des sites de pratique sportive et d'en éviter la banalisation.Il est rappelé aux professionnels de santé qu'il est nécessaire de signaler tout effet indésirable lié à la consommation de ce type de produit.

A l'attention des consommateurs

L'Anses préconise de solliciter un professionnel de santé pour évoquer les objectifs de la consommation de compléments alimentaires avant d'envisager toute prise. Les consommateurs doivent pouvoir bénéficier de conseils adaptés à leur état de santé, et être informés des risques liés aux produits et aux régimes amaigrissants suivis sans accompagnement. La prise de compléments alimentaires doit être systématiquement signalée au médecin traitant et au pharmacien. Il est déconseillé d'avoir recours à plusieurs compléments alimentaires en même temps et de les associer à des médicaments. Les compléments contenant de la caféine sont à éviter avant et pendant une activité sportive. Ils ne doivent pas non plus être consommés par des personnes sensibles à cette substance.
L'Anses invite les consommateurs à privilégier les compléments alimentaires sûrs, porteurs de la norme AFNOR NF V 94-001 (juillet 2012), et à se référer à des fabricants conformes à la réglementation française.

A l'attention des cadres sportifs

L'Anses recommande d'informer de manière efficace les sportifs, en particulier les plus jeunes.
En cas de recours aux compléments alimentaires, une approche pluridisciplinaire doit être privilégiée en mobilisant les cadres sportifs (entraîneur, préparateur physique) et des professionnels de santé. Celle-ci doit aboutir à un conseil personnalisé au regard des charges d'entraînement, indique l'Anses.

Source

Compléments alimentaires destinés aux sportifs : des risques pour la santé pour des bénéfices incertains, avis et rapport de l'Anses (décembre 2016)

Crédits photo : © jayzynism - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde. Dernière mise à jour le 6 janvier 2017 à 11:41 par p.horde.
Ce document intitulé « Compléments alimentaires destinés aux sportifs : risques pour la santé pour des bénéfices incertains  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.