LDH, lactate déshydrogénase : dosage et résultats

Décembre 2017





Le dosage de LDH est un examen de biologie médicale visant à diagnostiquer et suivre l'évolution de certaines pathologies.

Définition

La LDH ou lactate déshydrogénase est un marqueur de lésions des tissus. Cette enzyme est normalement contenue dans la plupart des tissus de l'organisme, et seulement en faible quantité dans le sang. Lorsque les tissus sont endommagés, les cellules libèrent la LDH entraînant une augmentation de sa concentration dans le sang.
Il existe plusieurs formes de LDH appelées isoenzymes. Elles se situent dans des organes spécifiques : LDH1 (cœur, poumons, globules rouges, reins), LDH2 (cœur, poumons, globules rouges, reins, en plus grande quantité que la LDH1), LDH3 (poumons), LDH4 (globules blancs, nodules lymphatiques, muscles, foie) et LDH5 (muscles et foie).

Indications

Le dosage de LDH est généralement demandé dans le cadre du diagnostic ou du suivi d'une lésion tissulaire. L'examen permet d'en déterminer la cause, de connaître sa localisation et de contrôler son évolution. La LDH peut ainsi être mesurée dans le diagnostic de l'infarctus du myocarde, une affection hépatique ou pulmonaire.

Déroulement de l'examen

Le dosage de lactate déshydrogénase est un examen de biologie médicale réalisé à partir d'un échantillon de sang. Le prélèvement se fait habituellement au pli du coude après pose d'un garrot.
Il est conseillé d'être à jeun avant l'examen et de signaler toute prise de traitement médicamenteux qui pourrait interférer avec le résultat.

Résultats et interprétation

Chez l'adulte, les valeurs normales du dosage de LDH sont comprises entre 140 et 245 U/l (les normes et unités de mesure peuvent varier en fonction de la technique employée).

Augmentation de la LDH

Une augmentation de la concentration en lactate déshydrogénase dans le sang et de certaines isoenzymes peut mettre en évidence plusieurs affections : AVC, infarctus du myocarde, anémie, mononucléose, maladie hépatique, maladie rénale, pancréatite, embolie pulmonaire et certaines formes de cancer. Ainsi, un taux de LDH1 supérieur à celui de LDH2 peut suggérer un infarctus. En cas d'atteinte musculaire ou hépatique, le taux de LDH5 est le plus élevé.
La concentration de LDH augmente au moment de la lésion, persiste un jour ou deux, puis commence à baisser. L'augmentation peut subsister plus longtemps dans le cadre de certaines maladies chroniques.A noter que la lactate déshydrogénase peut être présente en grande quantité dans le sang de manière temporaire après un effort physique intense.

Baisse de la LDH

Une valeur plus basse que la normale ne doit pas être source d'inquiétude. Il est possible de l'observer après avoir ingéré de grandes quantités de vitamine C.

Pour aller plus loin

LDH, Société Française de Biologie Clinique

A lire également

Lactate déshydrogénase : définition

Crédits photo : © Henrik Dolle - Fotolia.com

Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « LDH, lactate déshydrogénase : dosage et résultats  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.