Troubles du rythme cardiaque : conduite à tenir et diagnostic

Mars 2017

En l'absence de diagnostic et de prise en charge, les troubles du rythme cardiaque entraînent des complications cardiaques et vasculaires. Le point sur la conduite à adopter lorsque les premiers symptômes se manifestent.

Symptômes

Les troubles du rythme cardiaque ou arythmies provoquent des symptômes variables d’un individu à l’autre : un battement ou une série de battements plus forts et plus rapides qui correspondent à une tachycardie, ou au contraire des battements plus lents témoins d'une bradycardie, mais également parfois une sensation de choc et une pause dans le rythme cardiaque.
Le patient peut aussi être essoufflé, angoissé, ressentir une douleur thoracique ou une impression de gêne dans le thorax. Ces symptômes peuvent entraîner une perte de connaissance.

Conduite à tenir

En cas de malaise ou de perte de connaissance, l’alerte aux services d’urgence (le 15 pour le SAMU, le 112 pour le numéro d’urgence européen) est le premier réflexe à avoir. Les gestes de compression thoracique (massage d’urgence) peuvent être nécessaires en attendant l’arrivée des secours, ainsi que l’utilisation d’un défibrillateur. Même s’ils ne sont pas ressentis de manière forte, les troubles du rythme cardiaque doivent faire l’objet d’une consultation chez le médecin. Un examen permettra de déterminer les causes de l’arythmie et de suivre un traitement adapté. Les troubles du rythme cardiaque peuvent aussi être diagnostiqués lors de la prise en charge d’un malade pour un accident vasculaire cérébral ou un arrêt cardiaque.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé.


Diagnostic

Un examen clinique peut être réalisé lors de la prise en charge d’un patient qui présente certains signes (consultation en urgence), ou à distance de la crise. Il est complété par un examen physique (mesures du pouls et de la tension artérielle) et par une prise en compte des antécédents personnels et familiaux. Des examens complémentaires peuvent être demandés : un électrocardiogramme (ECG) de repos en vue d’apporter des informations sur d’éventuelles maladies cardiaques sous-jacentes comme une hypertrophie ventriculaire, un Holter ECG afin de détecter des arythmies paroxystiques non perçues par le patient ou de visualiser d’autres anomalies. Le patient peut aussi être soumis à une épreuve d’effort pour vérifier si les troubles du rythme cardiaque sont plus importants lorsque le cœur est fortement sollicité. Lorsqu’elle est requise, l’exploration électro-physiologique vise à détecter des lésions au niveau des voies de conduction intra-cardiaque, ou à déterminer l’origine du trouble du rythme cardiaque. Il s’agit d’un examen de cardiologie invasif qui nécessite une anesthésie locale.

Pour aller plus loin

Les troubles du rythme cardiaque Fédération française de cardiologie

A lire également

Arythmie cardiaque- causes, symptômes et traitement

Crédits photo : © WavebreakmediaMicro - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé «  Troubles du rythme cardiaque : conduite à tenir et diagnostic » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.