Coup de chaleur - Que faire ?

Novembre 2017

Un effort intense et prolongé en plein soleil ou dans la chaleur, une humidité ambiante excessive, une hydratation insuffisante, l'absence de vent... un cocktail qui peut déboucher sur un coup de chaleur, une pathologie qui concerne les sportifs mais aussi les personnes âgées lors des canicules.


Définition

Le coup de chaleur correspond à une surchauffe de l'organisme qui ne peut plus faire face à l'augmentation de la température interne liée à l'activité musculaire, à une exposition prolongée au soleil ou à une ambiance surchauffée (canicule). L'hyperthermie ou coup de chaleur correspond à une augmentation de la chaleur corporelle par incapacité de l'organisme à contrôler le surplus de chaleur auquel il est soumis.

Hyperthermie maligne

On parle d'hyperthermie maligne lorsque la température du corps dépasse les 40°C.

Coup de chaleur d'exercice

Dans un contexte d'effort, cette fièvre brutale peut déboucher sur un coup de chaleur d'exercice (CCE) appelé également "hyperthermie maligne d'effort" (HME), une pathologie grave qui concerne une cinquantaine de sportifs par an. L'HME va perturber le fonctionnement cellulaire, dénaturer les protéines, détruire les membranes des cellules, libérant dans le sang des toxines qui peuvent s'avérer fatales. 10 à 30% des HME sont mortelles.

Causes

Elle peut être déclenchée par un effort physique très intense, par une exposition à une chaleur trop importante, un manque d'hydratation pendant l'effort ou en réaction à certains médicaments. L'hyperthermie maligne peranesthésique est déclenchée par certains anesthésiques utilisés en chirurgie chez des personnes prédisposées.

Signes de gravité

Le coup de chaleur se manifeste de façon soudaine par des rougeurs diffuses, l'arrêt de la sudation (la peau est sèche), des troubles du comportement, une démarche titubante, des vomissements, des crampes et une sensation de soif intense. Au stade d'HME viennent s'ajouter une fièvre supérieure à 40-41 °C, une tension artérielle effondrée, des convulsions, une prostration et un coma dans les cas très graves.


En cas d'hyperthermie maligne, le corps est bouillant, les muscles sont contractés, le cœur bat très vite et des troubles cardiaques peuvent être déclenchés, ce pour quoi une prise en charge urgente par le refroidissement du corps et une hydratation importante sont nécessaires.

Les bons réflexes

  • Mettez-vous à l'ombre dès les premiers signes du coup de chaleur.
  • Buvez beaucoup d'eau fraîche, non glacée.- Recouvrez-vous le corps de serviettes imbibées d'eau froide.
  • En cas de troubles de la conscience ou de malaise, consultez un médecin en urgence ou appelez le SAMU (15) !

Précautions particulières

  • Choisissez des vêtements légers, amples, de couleur claire, en évitant le coton qui accumule la vapeur d'eau. Privilégiez les microfibres qui favorisent l'élimination de la sueur.- Faites du sport à l'ombre.
  • Évitez le sport (ou la plage) entre 12 et 16 heures et lorsqu'il fait chaud, orageux ou humide.
  • Buvez beaucoup pendant un effort et aspergez-vous d'eau régulièrement, notamment sur la tête et la nuque.
  • Enfin, acclimatez-vous à la chaleur avant d'entamer des efforts physiques.


© Iuliia Sokolovska - 123RF

Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Coup de chaleur - Que faire ? » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.