Mononucléose

Avril 2017

La mononucléose virale, ou mononucléose infectieuse, est une maladie contagieuse due dans la grande majorité des cas au virus d'Epstein-Barr (EBV). Cette pathologie virale est contagieuse, notamment par la salive, d'où son surnom de « maladie du baiser ». Maladie très fréquente et bénigne dans la majorité des cas, la mononucléose est une infection virale touchant principalement le jeune enfant, l'adolescent et le jeune adulte. Éclairage sur la cause de cette maladie, les différentes manifestations de celle-ci, le diagnostic, et les éventuelles complications. La mononucléose infectieuse touche surtout l'adolescent et l'adulte jeune, avec un pic de fréquence entre 15 et 25 ans. D'autre part, 80 à 90% des adultes européens présentent des anticorps anti-EBV.


La mononucléose est une maladie infectieuse, généralement bénigne, qui est liée à la présence dans l'organisme du virus d'Epstein-Barr (EBV). Ce virus appartient à la même famille que le virus de l'herpès. Il se transmet par la salive (d'où son nom non-scientifique de « maladie du baiser »).

Définition

La mononucléose est un terme désignant une anomalie biologique par augmentation du nombre de monocytes, une variété de globules blancs. Cette anomalie est principalement rencontrée dans la mononucléose infectieuse, une pathologie infectieuse bénigne, provoquée par le virus d'Epstein-Barr appartenant à la famille de l'herpès. Ce virus touche les ganglions, dans lesquels il peut être caché, et reste à l'état latent. La mononucléose se transmet par la salive, ce qui lui vaut l'appellation de « maladie du baiser ». Elle touche les individus de tous âges, mais plus fréquemment l'enfant ou l'adulte jeune. Elle n'apparaît qu'une seule fois au cours de la vie de l'individu, moment pendant lequel le corps apprend à la combattre. Le virus demeure ensuite « endormi » jusqu'à la fin de la vie.

Âge

La mononucléose infectieuse est une maladie très fréquente, qui affecte plutôt le jeune enfant. D'après une étude publiée dans la revue New England Journal of Medicine, 95% des adultes dans le monde entier possèdent les signes d'une infection préalable par le virus de la mononucléose (présence d'anticorps anti-EBV). Selon la même étude, près d'une infection sur deux par le virus EVB est contractée entre l'âge de 1 et 5 ans, dans les pays développés. En dehors de cette catégorie d'âge, l'incidence de la maladie est plus élevée chez l'adolescent et le jeune adulte.

Vidéo

Les précisions de la journaliste santé Claire Gabillat :

Contagion

La durée de la période d'incubation est d'environ 4 à 6 semaines. Elle augmente avec l'âge. Comme son nom l'indique, la mononucléose infectieuse est contagieuse. La période de contagion est longue et peut durer jusqu'à 20 mois après la guérison.

Symptômes

Les symptômes de la mononucléose sont notamment une intense fatigue, une poussée de fièvre, l'apparition de ganglions au niveau du cou, une angine avec parfois un aspect de dépôt blanchâtre dessus, une éruption sur le voile du palais, une gorge douloureuse et une augmentation du volume de la rate.

Le tableau clinique de la mononucléose infectieuse comprend les signes et symptômes suivants (liste non exhaustive), qui se manifestent plus particulièrement chez le jeune adulte : fièvre, céphalées, fatigue physique (asthénie), amygdales volumineuses et érythémateuses (d'aspect rouge), splénomégalie (augmentation de la taille de la rate), éventuellement purpura (taches hémorragiques) du voile du palais, inflammation des ganglions lymphatiques, nez bouché et conjonctivite. Ces symptômes peuvent se manifester pendant une période allant de quelques semaines à plusieurs mois. A noter que la mononucléose infectieuse est asymptomatique (en dehors d'une légère asthénie) chez 50% des individus infectés, et plus particulièrement chez l'enfant.

Diagnostic

Le diagnostic est généralement réalisé en deux temps: un prélèvement de sécrétions dans la gorge pour écarter une éventuelle angine d'origine bactérienne, puis des tests sanguins pour mettre en évidence la présence d'anticorps anti-Epstein-Bar, surtout lorsque les symptômes ne sont pas très nets.

Le diagnostic de la mononucléose repose sur l'observation des signes physiques. En cas de doute, des tests sanguins après prise de sang seront effectués. Ils mettront en évidence l'augmentation du nombre de lymphocytes et de monocytes dans le sang qui est assez caractéristique. Au besoin, le test sérologique complètera le bilan sanguin et déterminera la présence d'anticorps spécifiques à l'infection.

Traitement

En dehors d'éventuels traitements symptomatiques (ex : paracétamol en cas de fièvre ou corticostéroïdes en cas d'augmentation du volume des amygdales), il n'existe pas de traitement spécifique du virus EVB, les signes de la mononucléose disparaissant généralement spontanément au bout de quelques semaines.

Pour traiter la mononucléose, il est nécessaire de beaucoup se reposer. L'évolution peut se faire sur plusieurs semaines avant de retrouver un état de forme normal. Des antidouleurs seront prescrits, ainsi que des corticoïdes en cas de complication. Il est aussi fortement recommandé de boire beaucoup d'eau.

Prévention

Il n'existe pas de moyen de prévenir la mononucléose infectieuse, mais on peut éviter la contagion. Ne pas embrasser une personne atteinte et éviter d'utiliser des ustensiles de cuisine en commun. L'hygiène des mains est une évidence.

Complications

Dans la grande majorité des situations, l'évolution est bénigne et la maladie guérit spontanément en moins de quatre semaines. La fatigue quant à elle peut se prolonger plusieurs mois. Des complications plus ou moins graves peuvent être observées dans de très rares cas. Elles concernent plusieurs organes : le cœur (myocardite), le cerveau (encéphalite, méningite), les poumons (pneumonie), rein (néphrite) et le foie (hépatite virale). La rupture de la rate en phase aiguë d'infection est une autre complication connue, mais heureusement rarissime. Enfin, le virus EVB peut être un facteur de risque de survenue de certains cancers (lymphomes et nasopharynx).

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Mononucléose infectieuse - Symptômes, contagion et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.