Épilation - Techniques et méthodes

Septembre 2017

Se débarrasser des poils disgracieux n'est pas toujours chose facile. Souvent douloureuses et fastidieuses, les techniques courantes d'épilation qu'il s'agisse de la crème dépilatoire, de la cire ou du rasoir sont contraignantes et n'offrent qu'un résultat temporaire. D'où le succès de l'épilation au laser et de l'épilation à la lumière pulsée, qui permette une destruction du poil de longue durée. Des plus classiques aux plus sophistiquées, les méthodes d'épilation ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients. Alors, quelle technique choisir selon ses besoins, et la sensibilité de sa peau ?


Sensibilité de la peau

Toutes les peaux ne réagissent pas de la même manière à l'épilation. picotements, rougeurs et plaques peuvent survenir, au-delà des réactions « normales » consécutives à une épilation. Il est donc conseillé de choisir la méthode la mieux tolérée, pour ne pas irriter la peau de manière répétée. Prenez conseil auprès de votre dermatologue en cas de doute sur l'utilisation d'un matériel spécifique, ou si vous souffrez d'une pathologie cutanée.

Sourcils

Pour les sourcils, mieux vaut privilégier des techniques douces et précises pour éviter l'apparition de rougeurs ou de boutons (poils incarnés).


La pince, la cire et le fil sont les méthodes recommandées. Pour une épilation à la pince, il est conseillé de désinfecter l'ustensile avant utilisation. La cire tiède est à manier avec précautions afin d'éviter qu'elle ne coule dans les yeux. Le fil est une méthode indienne, pratiquée en institut et réputée pour sa précision.

Moustache

Pour les poils du duvet au-dessus de la lèvre supérieure, les techniques d'épilation conseillées sont les mêmes que pour les sourcils. Dans tous les cas, l'épilation doit être pratiquée sur une peau parfaitement sèche et propre.

L'épilation des lèvres supérieures est contre-indiquée sur les peaux sensibles, sujettes à l'acné, aux coups de soleil, et aux affections cutanées en général.

La présence de poils foncés peut nécessiter de consulter un médecin afin de diagnostiquer un éventuel dérèglement hormonal.

Maillot

La zone intime est la plus fragile concernant l'épilation. Elle est la plus sujette aux traumatismes, et aux poils incarnés. Pour éviter les infections, l'épilation soit être réalisée sur une peau parfaitement nettoyée, et avec un instrument désinfecté dans le cas d'une épilation à la pince. La veille, un gommage est préconisé pour éliminer les peaux mortes. Sur cette zone, mieux vaut éviter la crème dépilatoire car elle contient des agents chimiques. La cire chaude est la technique la plus adaptée à une épilation du maillot.

Aisselles

La peau des aisselles est fragile et fine, et les poils y sont généralement épais. C'est pourquoi il s'agit de l'une des zones les plus douloureuses, avec le maillot. Sous les aisselles, les poils poussent dans deux sens différents : vers le haut et vers le bas. Toutes les techniques peuvent être utilisées, du moment que la peau est sèche. Il est possible d'appliquer du talc avant l'épilation. Il est recommandé d'effectuer un gommage des peaux mortes avant l'épilation, et de bien s'hydrater après.

Épilation à la cire

L'efficacité de cette méthode varie selon les différents types de cire utilisés, leur qualité, et les conditions d'application sur la peau. Trois types de cires sont disponibles : chaude, tiède ou froide (ex : bandelettes), disponibles sous différentes formes. La méthode est peu coûteuse et la repousse du poil est lente (comptez entre deux à trois semaines).

En revanche, la préparation peut prendre du temps dans le cas des cires à chauffer (ex : cires réutilisables en pot). Des risques de brûlure existent. Par ailleurs, les cires peuvent favoriser l'apparition de petits boutons sur certaines surfaces. Les zones du corps adaptées sont les suivantes : jambes, aisselles, dos (ex : épilation pour les hommes), sur le visage pour les cires spéciales, maillot (plutôt chez l'esthéticienne).

Cire orientale

La méthode orientale consiste à faire rouler une boule de cire sur les zones à épiler. Pour un maximum d'efficacité, le poil doit être long de 3 millimètres au minimum. Cette méthode peut être utilisée sur toutes les zones du corps : aisselles, jambes, maillot, etc. La méthode orientale est particulièrement recommandée aux personnes ayant la peau et/ou les veines sensibles.

Cire chaude

L'épilation à la cire chaude nécessite de faire chauffer des billes de résine au bain marie. Avant application, il est conseillé de vérifier la température de la cire sur le dos de la main afin d'éviter les brûlures. Comme la cire orientale, elle peut être utilisée sur toutes les parties du corps. Mais à l'inverse, elle est efficace sur tous les types de poils. Une bonne hydratation est recommandée après l'épilation, pour enlever les résidus et soulager la peau. L'épilation à la cire chaude peut provoquer l'éclatement de petits vaisseaux. Elle est contre-indiquée aux personnes ayant la peau irritée ou infectée, ou souffrant d'affections cutanées.

Cire froide

La cire froide s'applique directement sur la peau grâce à des bandes. L'épilation à la cire froide est particulièrement adaptée aux jambes. Elle s'avère peu efficace sur les poils courts, ou sur les zones où la pousse du poil n'est pas homogène, comme les aisselles. Les précautions restent identiques à celle de l'épilation à la cire chaude.

Rasage

Épilation à l'aide d'un simple rasoir, accompagné d'eau savonneuse. Privilégier les rasoirs adaptés à l'épilation, aux lames non émoussées.

Cette technique est très rapide, peu coûteuse et indolore, par contre elle est peu efficace (repousse du poil après deux ou trois jours). L'utilisation répétée a tendance à irriter la peau. Les zones du corps adaptées sont les aisselles et les jambes.

Épilateur électrique

Cet appareil imite le fonctionnement de la pince à épiler : en tournant, de petites pinces arrachent les poils un par un, à la racine. Un épilateur électrique agrippe et déracine le poil, pour une repousse plus lente et moins drue. Pour plus d'efficacité et pour minimiser la douleur, il est recommandé de bien tendre la peau. Gommer la peau avant et après épilation est une bonne solution pour éliminer les peaux mortes. Après usage, il est conseillé de bien nettoyer l'épilateur pour éviter les infections et les poils incarnés.

Il s'agit d'une technique rapide (quelques minutes) et les poils repoussent plus fins (moins visibles). En revanche, il s'agit d'une technique douloureuse, pouvant être cher à l'achat. Elle peut favoriser l'apparition de petits boutons. Zones du corps adaptées : jambes. Son emploi sur les zones sensibles (ex : aisselles) peut être particulièrement douloureux.

Crème dépilatoire

Les composants de la crème dépilatoire attaquent la kératine dont le poil est constitué, et le dissout. Il est ensuite éliminé au rinçage.

Indolore et rapide, elle a comme principal inconvénient une repousse rapide du poil (un à trois jours). Les composants chimiques peuvent provoquer des réactions allergiques. Zone du corps adaptées : jambes, aisselles, maillot. Les crèmes dépilatoires et produits assimilés (gels, sprays) ne doivent pas être utilisés sur le visage.

Epilation indienne

L'épilation au fil ou épilation indienne est une technique peu douloureuse, employée dans des instituts spécialisés, pour l'épilation des sourcils, du menton ou de la moustache. Elle repose sur l'utilisation de fils de cotons tendus, qui permettent d'arracher les poils d'une certaine longueur.

La technique est peu douloureuse, n'irrite pas la peau et est connue pour son efficacité (épilation profonde). Par contre cette technique prend du temps et elle est coûteuse si réalisée en institut. Zone du corps adaptées : visage.

Epilation définitive

Bien que les appareils utilisés soient différents, les lasers et les lampes à lumière pulsée (ou lampes flash) fonctionnent sur le même principe : la photothermolyse, c'est-à-dire la destruction du poil par la chaleur. Les lasers délivrent une lumière de même longueur d'onde tandis que les lampes flash émettent une lumière de plusieurs longueurs d'onde, mais qui est filtrée pour n'en laisser passer qu'une seule. Dans les deux cas, Les longueurs d'onde choisies sont celles qui sont absorbées par la mélanine, le pigment naturel des poils. Lorsqu'il est absorbé par la mélanine, le faisceau lumineux est en effet transformée en chaleur, ce qui détruire le poil et assure une épilation durable. Attention: les poils clairs (blonds, blancs, roux...) et le duvet n'absorbent pas les rayonnements. Les poils détruits sont ceux qui sont chargés de mélanine, c'est-à-dire les poils foncés (bruns ou noirs), et plus particulièrement quand ils sont en phase de pousse. On estime ainsi qu'une séance ne détruit que 15 à 20% des poils. Il est donc nécessaire d'effectuer en moyenne 4 à 8 séances, espacées de 2 à 4 semaines, pour obtenir une épilation de la majorité des poils.

Epilation électrique

Technique qui consiste à détruire le bulbe du poil, par l'intermédiaire d'une petite aiguille dotée d'un mini électrode glissée le long du poil.

Si cette technique est radicale, elle comporte deux inconvénients : le risque de cicatrice d'une part, son coût, et la lenteur du procédé (petites zones épilées à chaque séance) d'autre part.

Épilation au laser

En France, l'épilation laser est un geste médical. Elle doit donc être effectuée par un médecin, le plus souvent en hiver, à distance du soleil : les peaux mates et bronzées contenant beaucoup de mélanine, elle risquent d'absorber le rayonnement, ce qui peut les dépigmenter et se traduire par l'apparition de taches claires. On ne peut pas utiliser l'épilation au laser sur certaines parties du corps, notamment les parties cutanées où la peau est très fine (faces latérales des genoux, bords des mâchoires, peau du cou) et les zones de duvet : bords des joues et mandibules, où, stimulé par la lumière, le poil se fortifie.

La lumière traverse la peau, est absorbée par le poil, et détruit sa racine. Le laser est réglé selon la couleur de la peau : un laser spécial est utilisé pour les peaux mates à noires. La technique est contre-indiquée sur les peaux bronzées, c'est pourquoi l'exposition au soleil est fortement déconseillée avant une épilation au laser. Cette méthode est peu douloureuse, mais une anesthésie locale est possible grâce à l'application d'une crème. L'épilation au laser n'est pas recommandée aux personnes qui prennent des médicaments photo-sensibilisants.

On distingue 2 types de contre-indications : les contre-indications définitives (antécédent de cicatrices, d'allergie et d'urticaire, hémorragiques, poils blancs (sans mélanine), tatouages) et les contre-indications provisoires : grossesse, alimentation riche en vitamine A ou béta-carotène (augmente la photosensibilisation de la peau), traitement antiacnéique, peau bronzée.

Il existe d'autres contre-indications :
  • pas d'épilation au laser chez l'enfant ;
  • photodermatoses ;
  • prise de médicaments photosensibilisants.


Certains caractères physiques ne permettent pas le recours à l'épilation au laser :
  • cheveux et poils gris, roux ou blonds qui contiennent peu de mélanine ;
  • peaux noires ou très mates : beaucoup de mélanine, le laser ne différencie pas les poils de la peau.


Pour limiter les dangers de l'épilation au laser, l'épilation doit être pratiquée par un médecin. C'est un acte risqué qui doit être pris en charge immédiatement en cas de danger. Ne vous exposez pas au soleil avant et après le traitement. Protégez vos yeux et faites un bilan complet de votre type de peau avant toute intervention.

Épilation à la lumière pulsée

L'épilation à la lumière pulsée endommage le bulbe et ralentit la repousse du poil. Contrairement au laser, il ne s'agit pas d'un acte médical. Ce type d'épilation peut être pratiqué chez soi ou en institut. Le bronzage n'est pas une contre-indication, mais l'exposition au soleil reste déconseillée 48 heures avant l'épilation. L'épilation à la lumière pulsée fait l'objet des mêmes précautions que le laser, concernant les médicaments photo-sensibilisants.

Contre-indications

D'une manière générale, les expositions aux UV sont contre-indiquées avant une séance d'épilation au laser ou à la lampe flash, et dans les 3 semaines qui suivent la dernière séance (les rougeurs créées sur la peau par la destruction des poils risquent en effet de se pigmenter et de laisser des taches brunes). Les autres contre-indications classiques sont la grossesse, l'enfance, les photodermatoses et la prise de médicaments photosensibilisants.

Vidéo

Les précisions de la journaliste santé Claire Gabillat.

A voir également


Publi-information
Publié par sante-medecine.
Ce document intitulé « Épilation - Techniques et méthodes » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.