Dermatite atopique - Symptômes et traitement

Novembre 2017

La dermatite atopique est une maladie fréquente chez l'enfant pouvant apparaître dès ses premiers mois de vie. Elle touche environ 15% des nouveaux-nés et jeunes enfants. Les lésions cutanées de la dermatite atopique peuvent prendre plusieurs formes qui vont se succéder ou coexister selon les stades de la maladie.


Définition

La dermatite atopique, encore appelée eczéma atopique ou eczéma constitutionnel, est une des maladies les plus fréquentes de l'enfant qui peut apparaître dès les premiers mois de la vie. La dermatite atopique est une maladie inflammatoire chronique de la peau. Elle débute le plus souvent vers l'âge de trois mois, mais peut également s'observer dès les premiers jours de la vie. Chez le nourrisson les lésions de la peau s'observent sur les joues et le menton, les cuisses, les bras et l'abdomen.


Les lésions évoluent progressivement ou simultanément sous la forme de rougeurs, de démangeaisons, de vésicules puis de croûtes.

Facteurs de risque

Les allergies touchent plus particulièrement certaines personnes prédisposées à développer ce type de maladie. Ces personnes, dites atopiques, fabriquent de grandes quantités d'anticorps contre certains allergènes. Leur sensibilisation se trouve inscrite dans leur patrimoine génétique, transmis par leurs parents par l'intermédiaire de leurs chromosomes.

Le nombre de nourrissons et d'enfants atteints de dermatite atopique a augmenté au cours de ces trente dernières années dans les pays industrialisés parallèlement à la progression du niveau de vie. L'eczéma atopique touche près de 15% des nourrissons et des jeunes enfants. Dans certains pays d'Europe, ce chiffre peut atteindre 20 à 30% des nourrissons. La dermatite atopique disparaît la plupart du temps avant 5 ans, mais un pourcentage d'environ 10 à 15% persiste jusqu'à l'âge adulte.

Enfant

La dermatite atopique peut durer de plusieurs mois à plusieurs années. La localisation des lésions est très particulière et elle dépend de l'âge. Chez le nourrisson, les lésions cutanées touchent essentiellement le visage. Les zones rebondies comme le front, le menton, et les joues sont les plus touchées. En général le centre du visage et le nez ne sont pas touchés. La face externe des bras et les cuisses sont souvent atteintes. Il arrive parfois que la quasi-totalité de la peau du corps de certains bébés soient touchée.


Lorsque l'enfant grandit, la dermatite atopique se localise préférentiellement au niveau du cou, des plis des coudes et des poignets et à l'arrière des genoux. Les lésions atteignent également les mains, le pourtour de la bouche et au niveau des paupières.

Lorsque l'enfant atteint l'âge de 5 ou 6 ans, la dermatite atopique s'améliore : les poussées d'eczéma se raréfient et sont de moins en moins intenses et fréquentes.

Adolescent

Il est possible de voir réapparaitre des poussées d'eczéma en raison de l'état psychologique occasionné par cette période.

Adulte

La dermatite atopique peut persister : elle atteint dans ce cas plus particulièrement le visage, le cou et les mains.

Symptômes

La dermatite atopique est la première manifestation de la maladie atopique. Apparaissent ensuite la rhinite allergique puis l'asthme.

La dermatite atopique évolue sous la forme de poussées entrecoupées de phases de rémission et d'accalmie. Une poussée de dermatite atopique débute très souvent avec l'apparition de rougeurs de la peau, l'érythème, accompagnées de démangeaisons. Des petites surélévations apparaissent ensuite donnant une sensation de rugosité à la peau. Les petites surélévations évoluent sous la forme de vésicules, ressemblant à des petites bulles de liquide. Celles-ci se rompent et libèrent un liquide translucide provoquant un suintement. Une formation de croûtes s'effectue sur les vésicules rompues.

Les démangeaisons qui accompagnent les lésions de la peau peuvent être importantes et perturber le sommeil du bébé. La sécheresse de la peau, appelé xérose, est permanente au cours de la dermatite atopique.

Diagnostic

La dermatite atopique est une maladie dont le diagnostic s'effectue plutôt facilement. Le diagnostic de la dermatite atopique s'effectue lors de l'interrogatoire :en effet, la chronologie des lésions et leur localisation orientent le diagnostic. La topographie des lésions et leur aspect permet d'évoquer facilement ce diagnostic. La présence d'un terrain atopique renforce le diagnostic. Les examens complémentaires ne sont pas nécessaires pour effectuer un diagnostic.

Le bilan allergologique est envisagé lorsqu'un traitement adapté et bien suivi n'apporte aucune amélioration. La présence d'un asthme, d'un urticaire ou d'une rhinite chronique renforce la nécessité d'effectuer un bilan allergologique.

Traitement

Le recours aux corticoïdes locaux reste le traitement de référence. Les corticoïdes locaux, aussi appelés dermocorticoïdes, soulagent l'inflammation et diminuent rapidement les lésions. Ils permettent d'éviter une surinfection bactérienne.

Les immunosuppresseurs sont utilisés secondairement lorsque les corticoïdes locaux sont inefficaces et lorsque la poussée d'eczéma est plus sévère. Ces médicament sont prescrits par les dermatologues et les pédiatres.

Les émollients permettent de lutter contre la sécheresse de la peau. Les médicaments anti-histaminiques peuvent permettre de diminuer les démangeaisons.

La désensibilisation, également appelée immunothérapie spécifique ou vaccinothérapie des allergies, constitue aujourd'hui le seul traitement capable de guérir de certaines allergies. Elle peut être proposée lorsqu'une allergie aux acariens ou aux pollens est mise en évidence comme pouvant être la cause de la dermatite atopique.

Ne pas manger l'aliment en cause est essentiel en cas d'allergie alimentaire avérée.

La photothérapie peut être parfois proposée aux personnes présentant une dermatite atopique sévère pour lesquelles les traitements usuels sont inefficaces.

Complications

Les complications les plus fréquentes de la dermatite atopique concernent les surinfections de la peau : en effet, les lésions provoquées par la dermatite atopique peuvent être colonisées par le staphylocoque doré ou le virus de l'herpès.
Voir : Symptômes de la dermatite atopique

Les lésions de grattage de l'eczéma atopique peuvent provoquer une surinfection bactérienne, le plus souvent causée par le staphylocoque doré. Les lésions deviennent pustuleuses et les croûtes jaunâtres. Un traitement antibiotique doit être rapidement prescrit.

Le virus de l'herpès peut compliquer les lésions de la dermatite atopique. L'apparition d'une fièvre, d'une modification rapide de l'aspect des lésions et d'une altération de l'état général doit évoquer une surinfection hérpétique. Il est urgent de consulter un médecin afin de mettre en oeuvre un traitement antiviral.

Un retard de croissance peut être observé dans les dermatites atopiques sévères. Le retard de croissance se rétablit lorsque le traitement de la dermatite permet une amélioration des lésions.

Les complications ophtalmologiques de la dermatite atopique, comme la kératoconjonctivite et la cataracte sont rarement observées.

La dermatite atopique peut entraîner des troubles du sommeil (réveil nocturne, irritabilité, pleurs...).

Prévention

Des mesures simples permettent d'éviter ou de ne pas aggraver les poussées inflammatoires de la dermatite atopique.
  • Ne pas chauffer la chambre au-delà de 19 degrés.
  • Aérer en hiver et en été bien sur.
  • Respecter les mesures anti acariens.
  • Éviter chats, chiens, lapins, hamsters...
  • Eviter le tabac.
  • Préférer les vêtements en coton car ils sont moins irritants.
  • Eviter les tissus synthétiques et la laine.
  • Ne pas trop couvrir les enfants.



Il n'est pas spécialement conseillé d'utiliser une lessive particulière si la machine à laver possède un programme de rinçage efficace.
  • La douche est conseillée : elle devra durer 5 minutes tous les jours.
  • Se laver les cheveux avec des shampooing dermatologiques doux.
  • Prendre un bain dans une eau dont la température varie entre 32 et 34 °.
  • Ajouter un émollient 10 à 15 minutes maximum.
  • Utiliser des produits sans savon.
  • Bien se couper les ongles pour éviter les lésions survenant lors du grattage.
  • Se rincer après un bain de mer car le sel irrite la peau.
  • Eviter les bains en piscine lors de poussées car le chlore est un irritant.
  • Bien se rincer sous une douche et appliquer un émollient sur le corps.

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Dermatite atopique - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.