Poppers: Interdits à la vente en raison des risques

Mars 2017

Les poppers sont apparus en France à la fin des années 70, notamment dans le milieu gay, puis leur utilisation s'est étendue et touche en 2010 une population jeune. Le décret du 29 juin 2011 confirme l'interdiction générale de vente des poppers car jusqu'à présent, certains poppers n'étaient pas interdits. Les poppers contenant des nitrites de pentyle ou de butyle sont déjà interdits en France et classés comme stupéfiants depuis 1990.


Etat des lieux du poppers en France en 2010

Le baromètre 2010 sur les données et tendances de la consommation de drogues

  • Selon le baromètre 2010 sur les données et tendances de la consommation de drogues présentées par l'OFDT, les poppers sont les produits le plus couramment expérimentés après l'alcool, le tabac et le cannabis.
  • 5,3% des personnes âgées de 18 à 64 ans déclarent les avoir expérimentés alors qu'ils n'étaient que 3,9% en 2005.

Les enquêtes

  • L'enquête ESCAPAD rapporte que 13,7% des jeunes de 17 ans ont déclaré en 2008 en avoir déjà consommé contre 2,4% en 2000.
  • Une autre enquête, réalisée en milieu festif en 2007, relève que la moitié des 1.496 sujets interrogés ont expérimenté les « poppers » et 9% en ont pris au cours du dernier mois.

Composition des poppers

Les « poppers » sont des préparations liquides très volatiles, contenant des nitrites.

D'autres poppers, comme le nitrite d'akyle ou de propyle par exemple, étaient jusqu'à présent toujours autorisés.

Risques du poppers pour la santé

La consommation de nitrites peut entrainer :
  • Une vasodilatation cérébrale, périphérique et génitale.
  • Une transformation de l'hémoglobine en méthémoglobine impropre au transport de l'oxygène dans le sang, provoquant une cyanose.
  • sensations de chaleur.
  • tachycardies.
  • céphalées.
  • nausées, vomissements,
  • hypotension artérielle.
  • Atteintes oculaires (anomalies rétiniennes, baisse de l'acuité visuelle... ).
  • malaises et collapsus cardiovasculaires pouvant conduire jusqu'au décès. (146 cas graves dont 6 décès ont été recencés en France entre 1999 et Mars 2011 sur 940 cas d'expositions aux poppers).


Source: Communiqué Afssaps, décret du 29 juin 2011

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Poppers: Interdits à la vente en raison des risques » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.