Ivresse du sommeil - Symptômes, facteurs de risques et traitements

Décembre 2017

D’après une étude publiée dans la revue Neurology, 1 adulte sur 7 serait concerné par l’ivresse du sommeil. Un point sur les symptômes d’ivresse du sommeil, ses causes et facteurs de risques, et les traitements envisagés pour soulager ce trouble.

Symptômes

L’ivresse du sommeil correspond à une forme d’éveil confusionnel qui se manifeste principalement en cas de réveil forcé, par de grandes difficultés voire une impossibilité de se réveiller et se lever. L’ivresse du sommeil peut également s’accompagner de symptômes tels que l’agressivité, des comportements inappropriés, et une amnésie.

Causes et facteurs de risques

Les causes précises d’ivresse du sommeil sont pour l’instant inconnues. Elle est cependant souvent liée à la narcolepsie et à l’hypersomnie idiopathique, une maladie rare qui se traduit par une hypersomnolence (des accès de fatigue tout au long de la journée et des siestes) et un sommeil nocturne solide et de longue durée.
En général, les personnes ayant déjà été concernées par un épisode d’ivresse du sommeil présentent un autre trouble du sommeil, un trouble mental comme la dépression ou la bipolarité, ou prenaient des médicaments psychotropes. L’apnée du sommeil fait également partie des facteurs de risque de développer une ivresse du sommeil. Par ailleurs, les personnes qui dorment peu, moins de 6 heures par nuit, ou qui à l’inverse dorment beaucoup, plus de 9 heures ont plus de chances de développer ce trouble. L’ivresse du sommeil ne survient habituellement pas chez l’enfant, sauf en cas d’hypersomnie.

Traitements

Les traitements évoqués pour soulager l’ivresse du sommeil sont généralement identiques à ceux utilisés pour traiter les symptômes de la narcolepsie ou l’hypersomnie idiopathique. Il s’agit de médicaments prescrits au cas par cas selon les patients et la gravité des troubles, pouvant permettre de se réveiller plus facilement le matin. Des séances de luminothérapie, habituellement préconisées pour soigner la dépression ou l’insomnie, sont envisageables pour traiter les symptômes d’ivresse du sommeil.

Pour aller plus loin



Crédits photo : © inesbazdar - Fotolia.com

Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Ivresse du sommeil - Symptômes, facteurs de risques et traitements » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.