Équithérapie et handicap : indications et bienfaits

Novembre 2017





Basée sur un travail avec le cheval, l’équithérapie apporte de nombreux bienfaits, en particulier aux patients en situation de handicap.

Définition

Grâce à un contact direct avec l’animal, l’équithérapie (ou hippothérapie) favorise tant la détente physique que psychologique.
Elle utilise des outils proches de ceux utilisés en psychanalyse, psychomotricité ou kinésithérapie, en association avec le cheval. L’intérêt du travail avec l’animal se caractérise par son appareil psychique propre : douceur, sans jugements et valorisant.

Indications

L’équithérapie est généralement prescrite pour soigner les souffrances du corps et de l’esprit, en particulier dans le cadre de maladies mentales.
Elle s’avère très utile aux personnes en situation de handicap psychique ou relationnel, mais aussi physique : après un accident, ou en raison de malformations congénitales ou de troubles de la motricité.

Techniques

Les séances d’équithérapie sont organisées au cas par cas, au-delà de la pathologie. Les activités proposées sont conçues pour répondre aux besoins et attentes spécifiques de chaque patient.
La séance est guidée par un thérapeute, et le cheval en est l’outil. Les personnes handicapées peuvent pratiquer des formes adaptées d’équitation (saut, attelage, dressage) de manière active en se faisant comprendre du cheval.

Bienfaits et efficacité

Le recours à l’équithérapie apporte de nombreux bienfaits aux personnes handicapées. Sur le plan physique, le travail avec le cheval permet de développer l’équilibre, la synchronisation entre les membres supérieurs et inférieurs, et la tonicité.
Les séances d’équithérapie sont également bénéfiques pour l’affect et l’aspect relationnel. Elles instaurent un climat de confiance entre le cheval et le patient handicapé, l’aident à se relaxer et à prendre conscience de son corps. Les effets sont visibles à long terme sur la communication et l’expression gestuelle.

Durée du traitement

Le nombre de séances dépend de chaque individu et de sa capacité à s’adapter aux différentes techniques. Les éventuels blocages peuvent également être déterminants.

Précautions

Mieux vaut consulter un thérapeute aguerri et diplômé. Des organismes sont habilités à encadrer le patient et à adapter les exercices à ses besoins.
A noter que cette prise en charge est complémentaire aux soins médicaux et ne doit pas remplacer la visite chez un spécialiste.

Pour aller plus loin


A lire également

L’équithérapie : thérapie par le cheval

Crédits photo : © ambrozinio - Fotolia.com

Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Équithérapie et handicap : indications et bienfaits  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.